Sera-t-il possible de se dire chrétien sans être  défini par d’autres comme faisant partie de l’une ou de l’autre de ces catégories ?

Sera-t-il possible d’être considéré par les uns et les autres – ni comme intégriste – ni comme syncrétiste – ni comme mystique mais tout de même en tant que réel chrétien en 2020 ?

Que pour certains chrétiens et non-chrétiens, il devienne toujours plus difficile d’envisager qu’être chrétien ne veut pas forcement  dire faire partie de l’un ou l’autre de ces trois mouvements.

En d’autres mots, pourra-t-il exister aux yeux des autres, des chrétiens en dehors de ces trois grands groupes.

« D’autres » et « certains » représentant des personnes faisant partie de ces différents mouvements mais pas seulement, des personnes  athées, non-chrétiennes,  aussi.

Béréenne attitude

Mystique comprend la délivrance, les visions, etc, etc. lorsque l’essentiel de la foi est basé sur ces choses. La « psy » et la philosophie sont généralement inclues dans le syncrétisme.


A la sortie de cet article, j’avais posé la question pour 2015. En le remontant dans le nouveau blog (celui-ci), j’avais mis 2020.  Aujourd’hui, en 2017, il me semble que j’aurais pu laisser 2015.