(En introduction de nombreux versets bibliques isolés les uns des autres pour essayer d’expliquer Dieu: 60 QUESTIONS sur la DIVINITE avec réponses Bibliques. A noter que toutes les questions sont orientées à la base, dans le sens, qu’elles s’attardent sur un détail ou un autre et ferment entièrement le dialogue)

  • SA

Montrez-moi un vers qui puisse expliquer l’homme et je vous montrerai un homme qui sache expliquer Dieu (Wesley)(1)
Les choses cachées sont à l’Éternel et les choses révélées pour nous et nos enfants (De.29.29).

Attention avec des affirmations aussi catégoriques et, qui plus est, hors de sens. Cette hérésie n’est malheureusement pas nouvelle et a tendance à revenir sur le devant de la scène depuis quelques années.

Je répète ce que j’ai déjà mis dans un commentaire : le mot « théologie » existe-t-il dans la Bible? NON.
THÉOLOGIE : Étude des choses divines, des dogmes et des préceptes religieux. Affirmes-tu que cela n’existe pas non plus sous prétexte que ce mot ne figure pas dans la Bible?

De plus… sortir certains versets de leur contexte pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas… ça aussi, c’est courant.

  • Différents commentateurs

(…)

(…)

  • BA

Théologie n’est pas dans la Bible. Et la théologie comme tu la décris: Étude des choses divines, des dogmes et des préceptes religieux n’est justement pas « être chrétien ».

Etre chrétien est une attitude de coeur qui découle de l’Esprit. Ce n’est pas une suite de préceptes ou encore des dogmes etc.

Pasteur n’est pas non plus dans la Bible ……..! 🙂 (Pas dans le sens que nous l’entendons de nos jours)

Dieu a un Esprit et Dieu a une Parole du début à la fin de la Bible. Lorsque des NON-chrétiens ont essayé d’analyser froidement qui étaient « les divinités chrétiennes » en tout premier les philosophes et les prêtres païens, ils sont partis de leur métaphasique à eux. Certains chrétiens ont essayé de leur expliquer « dieu » (et Jésus) et ils se sont fait piéger par des discussions sans fin sur la nature de Christ, etc …
Sans les non-chrétiens, avant que les non-chrétiens s’en mêlent, personne ne faisait des discussions à ces sujets: Irénée de Lyon écrivait peu de temps après les apotres: n’allons pas pour cela chercher un autre Dieu en dehors de Celui qui est le vrai Dieu : ce serait le comble de l’impiété. – Nous devons abandonner de telles questions au Dieu qui nous a faits, sachant très bien que les Écritures (des apôtres et l’AT) sont parfaites, données qu’elles ont été par le Verbe de Dieu et par son Esprit, mais que nous, dans toute la mesure où nous sommes inférieurs au Verbe de Dieu et à son Esprit …

  • Différents commentateurs

(…)

  • Un commentateur

Lien vers son blog

  • BA

J’ai regardé ton blog. Je n’y ai pas trouvé encore les enseignements.

Il y a beaucoup de prises de position et d’interprétations dans ton blog. Pour ce paragraphe

3 Est-ce que la Bible déclare qu’il y a Père, Fils et Saint-Esprit ? OUI.
4 Est-ce que Matthieu 28:19 signifie qu’il y a trois personnes ou trois fonctions séparées et distinctes ? Lesquelles ? DES FONCTIONS.
5 Comment Dieu se révèle-t-il dans ces trois fonctions ? En tant que PERE : Dieu se révèle dans la création. En tant que FILS : Dieu se révèle dans la rédemption. En tant que SAINT-ESPRIT : Dieu se révèle par émanation, dans l’église.
6 Est-ce que le mot « UN » est employé dans la Bible en ce qui concerne la divinité ? OUI. Lisez
Zacharie 14:9; Malachie 2:10; Matthieu 23:9; Marc 12:29 et 32; Jean 8:41; 10:31; Romains 3:29, 30; 1 Corinthiens 8:4; Galates 3:20; Ephésiens 4:6; 1 Timothée 2:5 ; Jacques 2:19.

Nous avons maintenant connaissance qu’il est impossible de se baser sur Matthieu 28:19 pour dire quoi que ce soit. Ce passage serait post-apostolique.

Et pour le mot « un », je présume que tu as fait du grec et de l’hébreu et que tu connais plusieurs sources. et plusieurs traductions françaises (et anglaises, etc).

Avec les connaissances que tu as, renvoyer à ces différentes lectures?

Je n’ai pas ouvert mais à vue de nez, tous tes passages ne parlent pas d’une même chose. En Éphésiens, c’est pour dire que païens devenus chrétiens et juifs devenus chrétiens ne forment pas deux entités.

En Malachie, c’est tromper dieu avec d’autres dieux.

C’est d’ailleurs la réelle question, la question centrale: combien de Dieu(x) en dehors du dieu des chrétiens?

Le dieu des chrétiens est-il un dieu de plus dans le panthéisme, un dieu à ajouter aux divinités des autres peuples, villes, empires? Ou bien le dieu des chrétiens est-il en opposition, plus grand, différent, impossible à inclure, comment l’inclure, etc, etc, etc.

Ce sont cela les réelles questions sur la nature de Dieu.

Unique signifie que les autres dieux n’existent pas du tout! Qu’il n’y a pas de dieux égyptiens, de dames de tous les peuples, de divinités grecques, romaines, etc, etc mais uniquement Dieu. Les autres n’existent pas du tout! Ce sont de faux-dieux, des idoles. Dieu est unique par rapport aux autres divinités. Cela n’a rien à voir avec la trinité et ses différentes interprétations.

Jésus est divin car Dieu est divin. Dans le sens, les autres « dieux » des autres peuples sont-ils des dieux? Quels sont leur puissance? Leur pouvoir réel? Glorifier l’homme?

Le soleil est-il un dieu? Ou le créateur du soleil est-il DIEU DE TOUTE LA TERRE, DE TOUTE LA CRÉATION par son verbe, et son verbe a été fait chair. Et le soleil, juste une création du Dieu créateur.

Le soleil s’est créé tout seul, par hasard, par nécessité, par mutations successives?

Ou bien le soleil s’est créé par la sélection évolutive de son besoin de survie?

Faut-il adorer le soleil ou le créateur du soleil?

Se pourrait-il qu’il y ait plusieurs créateurs du soleil?

Ce sont cela les vraies questions.

Et encore auparavant: qui est le plus grand. L’homme souhaite se faire l’égal de Dieu, l’homme souhaite la puissance. Soit en dominant sur les hommes, soit en rassemblant les hommes CONTRE Dieu, en pensant anéantir Dieu, en s’y mettant à beaucoup …

L’homme souhaite la puissance de Dieu, surtout. Pour se glorifier lui-même. Ou cela mène-t-il l’homme?

C’est en cela qu’il est important de craindre Dieu. Dans le sens, l’homme souhaite rivaliser avec Dieu, et même le surpasser. L’homme mésestime bien souvent la puissance de Dieu, le réduisant à quelques « principes » poussiéreux.

Parler de (non) trinité est secondaire. C’est un détail.

(1)Je n’ai pas trouvé ni en français ni en anglais les sources de cette citation: Montrez-moi un vers qui puisse expliquer l’homme et je vous montrerai un homme qui sache expliquer Dieu (Wesley)

Publicités