Les chrétiens ne participent généralement pas aux activités et fêtes empruntes de vaudouisme.

Les chrétiens suivent simplement les mises en garde de la Bible au sujet de la divination, la magie, les pratiques occultes, etc.

Le catholicisme avait dans l’histoire, composé avec les différentes pratiques locales et créé un mixe religieux de fêtes et autres cérémonies.

Les chrétiens n’ont généralement pas participé à ce melting pot, comportant des pratiques païennes.

La population s’est intéressée ces dernières années aux faits et gestes des chrétiens. Les chrétiens ont soudain été montré du doigts par les autres habitants qui s’étaient convaincu, à tort ou à raison, que les chrétiens se distançaient du mode de vie local.

Parmi les chrétiens qui se distançaient des pratiques païennes, notamment catholiques, puisqu’elles font partie de ce melting pot religieux, plusieurs ont été chassés de leur village ces 5, 6 dernières années.

D’un instant à l’autre, le chrétien n’avait plus accès à sa maison, à son travail, à ses habits mais encore à son argent et donc à la boisson et à la nourriture. Il se retrouvait « à la rue » ou bien plutôt « à la montagne ».

Pourchassés hors des régions habitées, les chrétiens ont l’impossibilité de revenir dans leur village et difficilement dans d’autres lieux habités. Ils n’ont plus accès à une banque, une poste, ou même à un téléphone ou un éventuel lieu de refuge, et pour commencer à un commissariat.

C’est la première question qui se pose, pourquoi les chrétiens ne sont-ils pas protégés par les autorités?

Certains chrétiens qui avaient pu se reloger ailleurs, ont été à nouveau chassés de leur nouveaux lieux d’habitations.

Dans les plus grandes villes, il n’existe pas forcement une réelle vie de quartier, quelques familles chrétiennes sont simplement « ennuyées », bien que plusieurs battons dans les roues à la suite, chaque enquiquinement petit en lui-même, peuvent déjà provoquer bien des difficultés aux chrétiens, lorsque sciemment, il leur en arrive plusieurs à la suite.

Par contre, en dehors des grandes villes, chasser les chrétiens de leur région d’habitation, souvent leur région de naissance, se répète au Mexique sur la durée et en de nombreux endroits.

Ces chrétiens là, s’ils trouvent comment manger, boire, et s’abriter, n’ont plus accès aux soins médicaux, aux écoles, à l’eau courante et à l’électricité.

Bannis de leur village, battus, quelques-uns ont même été tués. Sans nourriture et boisson en suffisance, ils sont chaque jour en danger de mort, affaiblis par le manque d’hygiène, (de soin) la malnutrition. Le froid, le chaud, les intempéries et les animaux de la nature, etc, etc, ajoutent encore des obstacles à leur survie.

Si les chiffres varient d’un organisme d’observation à l’autre, il est avéré que de nombreux chrétiens sont actuellement la cible de la population mexicaine et plus rarement des autorités de façon directe. Généralement, les autorités agissent de façon indirect, simplement en laissant faire leur population.

Récemment, les cartels de la drogue et de la prostitution ont été désignés comme provoquant ces situations.

En Avril 2016, Perry Chiaramontem journaliste pour Fox News com, avait retranscrit les propos de Nate Lance, le porte parole d’International Christian Concern: « Si le gouvernement n’intervient pas pour protéger les minorités religieuses, je ne vois pas pourquoi la tendance à une persécution accrue ne se poursuivra pas » avait-il déclaré.

Selon wikipédia en français, depuis 1991, l’état du Mexique reconnait les institutions religieuses, telles que les catholiques romains.

Les chrétiens par contre, n’ont pas été pris en compte ..

Différents articles en anglais rapportent les difficultés rencontrées par les chrétiens du Mexique dans des blogs comme christian post com ou encore www christian times com et particulièrement dans le blog d’International Christian Concern, www persecution org.

Combien d’autres chrétiens persécutés, parfois très discrètement, ailleurs dans le monde?

Souvenons-nous de nos frères et soeurs, premièrement dans nos villes et villages. Ouvrons les yeux pour voir si certains ne sont pas calomniés, poussés à la faute, faussement accusés, acculés à la pauvreté financière, malmenés sur leur place de travail ou plus sévèrement sélectionnés que les non-chrétiens.  Les familles chrétiennes sont la plupart du temps visées, en tout premier les enfants des couples chrétiens et les couples eux-mêmes, et donc attirés vers divers pièges, par différents biefs plus ou moins perfides.

D’autres chrétiens sont moralement écrasés par de lourdes «injonctions» ou au contraire, flattés, admirés, poussés à l’orgueil, ou simplement divisés entre eux.

Actuellement, beaucoup de non-chrétiens envahissent les chrétien, y compris dans les églises et les familles chrétiennes, partout dans le monde, que ces derniers ont toujours moins de possibilité de se retrouver avec d’autres chrétiens.

Ou encore leur attention est détournée par des choses secondaires, ne serait-ce que participer à de nombreuses « activités dites chrétiennes » qui accaparent le temps des chrétiens. Ils n’en ont alors plus suffisamment pour réellement agir en chrétien.

D’autres part, les chrétiens sont simplement incités (ou se mettent tout seuls) en mode «sieste»……………………….dans un premier temps.

Je lisais l’autre jour que les chrétiens persécutés de Corée du Nord priaient beaucoup pour nous. Pour que nous nous réveillons. Eux sont largement persécutés mais ils pensent que c’est moins important que de s’endormir …………

Et beaucoup plus simplement, afin que personne ne devienne chrétien, une fausse image des chrétiens est actuellement propagée. Les chrétiens sont vus comme des personnes « coincées et bornées », voir comme des illuminés, et personne n’a envie de le devenir.

Par contre, les mixes-religieux se présentent comme généreux, ouverts, sympathiques et accueillant.

Une autre méthode est de simplement convaincre les chrétiens que plus personne n’a besoin d’être sauvé. Comme Jésus a tout accompli, le mal n’existerait plus sur terre depuis! 🙂

Ou encore les convaincre que Jésus serait déjà revenu, donc, nous devrions « tourner la page », parmi les différentes méthodes utilisées pour « étouffer les chrétiens ».

Béréenne attitude
Note

  1. Zapatista est un mouvement révolutionnaire. Emiliano Zapata Salazar était un des leader de la révolution paysanne
  2. Baptista (baptiste) vient du mot baptême, baptiser.

Sources en français:

Extraits d’un article d’Isabelle Goepp, à partir du blog: www chretiens info

Il y aurait ainsi eu plus de 287 000 cas de déplacements forcés sur les cinq dernières années, rapporte la Commission mexicaine pour la défense et la promotion des droits de l’homme. Selon d’autres sources, plus d’un million de personnes seraient concernées.

Le directeur du Centre des droits de l’homme Fray Bartolomé de Las Casas, Pedro Faro Navarro a dénoncé récemment la « politique de déni » du gouvernement mexicain concernant ce problème pourtant bien réel dans ce pays.

Selon ce militant, les autorités mexicaines minimiseraient largement les chiffres des personnes déplacées par la force parce qu’elles ont quitté les églises traditionnelles qui mêlent le catholicisme populaire et le paganisme indigène.

L’article d’Isabelle Goepp, en entier sur le blog www chretiens info

Le Mexique

Selon wikipédia en français:

11ème pays du monde en nombre d’habitants
14ème pays du monde en surface géographique

Le syncrétisme entre les traditions religieuses européennes et préhispaniques indigènes (et, dans une moindre mesure, africaines) y est fréquent, surtout dans les populations rurales. Il se manifeste notamment dans le culte très populaire de Notre-Dame de Guadalupe (qui est le plus répandu au Mexique), celui de la Santa Muerte, les traditions du jour des morts, la santería (qui n’est pas traditionnelle au Mexique mais d’introduction récente par des émigrés cubains) et dans les rituels de nombreux groupes d’origine indigène.

Toutes les langues utilisées sont reconnues comme langues nationales, l’Espagnol Mexicain, largement en tête.  Les autres langues sont, Náhuatl, Maya (yucatèque), Mixtèque (Tu’un sávi), Zapotèque (Binizaa),  Tzotzil (Batsil k’op),  Tzetzal (K’op o winik atel),  Otomi (Hñä hñü),  Totonaco (Tachihuiin),  Mazatèque (Ha shuta enima),  Huaxtèques (Téenek)

Grandeur du territoire
Nombre d’habitants
Russie Chine
Canada Inde
États-Unis Union européenne
Chine États-Unis
Brésil Indonésie
Australie Brésil
Union européenne Pakistan
Inde Nigeria
Argentine Bangladesh
Kazakhstan Russie
Algérie Japon
République démocratique du Congo M E X I Q U E –  11
Arabie saoudite Philippines
M E X I Q U E – 14 Éthiopie
Indonésie Viêt Nam
Soudan Égypte
Libye République démocratique du Congo
Iran Iran
Mongolie Allemagne
Pérou Turquie

Sources en anglais:

Publicités