sourire // 28 septembre 2011 à 17 h 07 min //

Si on regarde attentivement la vidéo, à la minute 2:04 alors qu’il lève le bras pour crier, nous entendons crier en cœur mais parmi les manifestants visibles de la caméra, aucun ne se met à crier.

A la minute 2:54, alors qu’on entend applaudir plusieurs personnes, aucune personne parmi celles que nous voyons n’applaudit.
Nous voyons une seule « paire de main » applaudir sur le coté droit et sans visage.

A aucun moment, le caméraman n’a eu l’idée de filmer ceux qui criaient ou applaudissaient pour CONFIRMER que ce qu’on entend provient bien de derrière la caméra. (de la foule en question)

Par contre à la minute : 1:35, et surtout à la minute 1:45 on voit nettement un homme toucher celui qui parle, l’invitant à « se calmer » et l’avertissant qu’il peut y avoir le RG. (avertissement qu’on comprend dans la réponse de l’homme au foulard qui soudainement se met à parler du RG)

A la minute 3:28, on nous dit : DES adeptes en treillis, alors que nous ne voyons qu’UN adepte en treillis … DES voulant dire dans « nos réflexes de compréhension habituels » : plusieurs et en tout cas plus que 2 ou 3 … sinon, le commentaire aurait été : un …. un ou deux … deux ou trois pour dire une poignée …

On découvre le deuxième adepte en treillis à la minute 4:16 et on ne comprend pas un mot de ce qu’il raconte (en tout cas moi 🙂 ) …

Dans les minutes 4:40 et suivantes, on entend des tas de cris, tout en voyant des photos de personnes … qui ne crient pas.
Personnes présentant des signes extérieurs d’extrémisme.

Juste après on voit un grand nombre de personne se mettre en prière, et on cherche parmi elles, les personnes qui présenteraient ses mêmes signes extérieurs d’extrémisme. Mais on n’en voit pas. Tous sont habillés normalement et tous ont l’air paisibles.

Puis des personnes, avec un bandeau orange, interviennent auprès de celui qui tenait le drapeau. 5:36.

Puis on nous écrit : cherchez encore l’erreur.

L’erreur est certainement d’avoir filmé un extrémiste, puis deux jeunes qui tenait UN drapeau, jeunes qui se sont fait remettre à l’ordre par … le service d’ordre (avec brassard orange) de la mosquée elle-même.

On ne verra d’ailleurs pas parmi les responsables de la mosquée, l’autre homme en treillis, celui avec le chapeau blanc qui vociférait à l’entrée dans la mosquée. (4:16). On le voit au 3ème rang à la minute 6:15. Donc, ce n’est pas un responsable.

Puis une foule tranquille et habillée normalement …

Pour nous dire, l’erreur : pas de femme.

Aussi, nous avons vu dans cette vidéo une multitude de musulmans modérés et 2 ou 3 « illuminés » :
– Un individu extrémiste que ces paires ont invités au calme … mais aucune personne crier et une seule applaudir.
– Deux individus avec un drapeau avec un petit groupe de marcheur (20 personnes, je n’ai pas compté) qui scandaient des choses incompréhensibles de nous…
– Puis un extrémiste avec treillis et chapeau blanc …
– Puis des photos de personne que nous n’avons pas toutes vues parmi la foule. (étaient-elles toutes présentes ce jour là en ce lieu ?)

Entre ce qui est montré, entre la réalité de celui qui tenait le drapeau qui est repris par les services de sécurité des musulmans eux-mêmes … entre ce qui est dit au sujet de cette vidéo, les « minis-défromations » genre DES au lieu de UN, ce genre de petits détails ajoutés à d’autres détails peuvent grandement nous induire en erreur.

Si les commentaires sont si « orientés » pour des choses que nous voyons et comprenons, comment croire à la précision et donc à l’exactitude des traductions de ce que nous ne comprenons pas.

Sur « mort aux juifs » par exemple, combien de personne ont réellement scandé ce slogan ? Une ? Deux ? Trois ? … (ou même zéro, aucun, car nous ne sommes pas certains de la traduction)

Une chose est certaine, c’est que lorsqu’il y avait le rassemblement dans la mosquée, aucune n’a rien scandé du tout.
Et le seul qui a dérangé a été contraint au silence !

Soyons attentif à ce que les médias souhaitent nous montrer.
Regardons si la réalité correspond bien à ce qu’on essaye de nous faire croire …

Voir la vidéo et le reste des commentaires …

Pour les commentaires de l’entête, je cite :

1) montre l’esprit de guerre civile assumé se développant dans les mosquées

Le premier homme est SEUL dans LA RUE et lui seul tient ce discours.
Les deux hommes avec le drapeau sont dans LA RUE.
L’homme au chapeau blanc est SEUL dans UN PASSAGE resserré qui mène à la mosquée.
(personne ne l’encourage, personne ne l’approuve, les personnes qui sont là, sont obligées de passer devant lui pour rejoindre la mosquée)

Dans l’endroit qui sert de mosquée :
Le premier homme n’apparait pas.
Les deux hommes au drapeau :
-l’un n’apparait pas.
-l’autre se faire remettre à l’ordre par le service de sécurité de la mosquée même.
L’homme au chapeau blanc ne dit pas un mot à l’intérieur de la mosquée.

2) Drapeaux du Hamas,

Il n’y a qu’un unique drapeau, donc le pluriel n’est pas nécessaire.
Le drapeau n’est pas dans la mosquée comme le commentaire le laisse croire.

3) cris caractéristiques de Djihad= « Takbîr », « mort aux Juifs », foules galvanisées reprenant « Allah Ouakbar » en choeur. (images du 16 septembre).

Les quelques jeunes autour du drapeau crient Allah Ouakbar et non pas Takbir.

4) foules galvanisées
Le premier homme : mis à part une paire de main qui applaudit (paire qui peut être celle de celui qui fait le reportage ), n’est à aucun moment approuvé.
(Même si le montage SON voudrait nous le faire croire)
Les deux hommes au drapeau sont suivis dans leurs « slogans » par maximum 15 personnes.
Et ceux qui sont avec eux, sont maximum 25 à 30.

5) l’esprit de guerre civile assumé se développant dans les mosquées.

Le montage photo que nous voyons dans la mosquée est sans aucun rapport avec la mosquée.
Le son accompagnant le montage photo, ne provient au tout cas pas de la mosquée.

Voir la vidéo et le reste des commentaires …

 

Publicités