Il y a quelques années, Internet n’existait pas encore – les plus jeunes sont pas forcement au courant 🙄 – donc avant les blogs, il existait de petits livres qui racontaient une courte histoire. 😉 Par exemple,  en quelques pages, nous retrouvons une conversation du 20 Octobre 1821, dont voici un petit aperçu:


le-protestant-vraiment-catholique-1-debut

UN Fermier de la Suisse inspecte le fanage d’une prairie. Après avoir donné ses ordres aux ouvriers, il va se reposer sous un arbre, tire un livre de sa poche et se met à lire.

Dans ce moment un Voyageur, le havresac sur le dos: entre dans la prairie et s’approche du Fermier.

Le Voyageur. Pardonnez, Monsieur, si j’interromps’ votre lecture pour vous demander où est la frontière.

Le Fermier. Monsieur, le ruisseau que vous pouvez apercevoir sous ces aunes, sépare la Suisse des états du Roi de Sardaigne.

Le Voy. C’est là, n’est-ce pas, que commence l’église catholique?

Le Fermier, en souriant. Je pense, Monsieur , que c’est sur toute la terre que se trouve une telle église.


savoie-duche-geneve

(Voir aussi la carte en bas de l’article Sardaigne-Savoie-Piémont et  Suisse)


le-protestant-vraiment-catholique-2-page-6

(6)

Le Voy. Je ne vous comprends pas bien, Monsieur; que voulez-vous dire?

Le Ferm. Vous savez que le mot catholique signifie universel; et je ne pense pas qu’on puisse dire que l’église universelle soit ici ou là, vu que son Chef a donné l’ordre  « d’aller et d’instruire toutes les nations »

Le Voy. Dans ce sens là c’est vrai; mais vous savez cependant qu’il y a des Protestans et des Catholiques.

Le Ferm. Oui; il y a des Protestans et des Catholiques-romains, comme il y a aussi des Grecs , des Luthériens, des Anglicans, des Frères-de-1’Unité, des Quakers, et beaucoup d’autres sociétés d’hommes. Mai s qu’est-ce que cela fait à l’Église de Jésus – Christ? Elle n’a rien de commun avec ces noms de parti, ou plutôt de guerre.

Le Voy. Vous m’étonnez, Monsieur; car enfin si l’on n’est pas Chrétien, est-on de l’Église?

Le Ferm. De l’Eglise chrétienne ?…. non, sans doute. Qui n’est pas chrétien est encore du monde; c’est-à-dire, qui n’est pas sauvé est encore perdu; car c’est tout un, puisqu’on est ou au diable, ou à Celui qui a détruit


le-protestant-vraiment-catholique-3-page-7

( 7 )

les œuvres du diable; et tout homme commence par le premier.

Le Voy. Par conséquent si l’on n’est pas de l’église de Jésus-Christ, on n’est pas sauvé.

Le Ferm. C’est ce que déclare la Parole de Dieu: « Il n’y a point d’autre-nom sous » le ciel, est-il écrit, qui ait été donné aux » hommes, par lequel ils puissent être sauvés?» —~ Hors de l’Eglise chrétienne la colère de Dieu demeure. Hors de cette ville de refuge se trouve le vengeur du sang, la terrible loi. Tout cela est vrai.

Le Voy. C’est pourquoi, Monsieur, si quelqu’un se trouve dans une fausse religion, quoiqu’il se persuade qu’elle est bonne, il doit l’abjurer et recevoir la véritable, pour être sauvé.

Le Ferm. « Il y a un seul Seigneur , une seule foi, un seul baptême , » dit la sainte Écriture. Il n’y a qu’une vérité , qu’une vie, qu’un chemin , certainement; et toutes les âmes qui, au dernier jour, se trouveront sauvées , l’auront été, sur la terre, par un seul et même moyen , savoir par la Foi à l’Évangile du Fils de Dieu.

Le Voy. Hé bien donc! si nous voyons de


le-protestant-vraiment-catholique-4-page-8-et-fin

(8)

pauvres âmes demeurer dans l’ignorance de cet Évangile , notre devoir n’est-il pas , si nous le pouvons, de le leur faire connoître , pour les amener à la foi?

Le Ferm. Oui, Monsieur.

Le Voy. Cela étant, Monsieur , je ne vous cacherai pas que c’est précisément là mon but. J’ai été frappé en moi-même du déplorable état des pauvres âmes qu’on retient dans l’ignorance et la superstition, et j’ai formé le projet, j’espère sous la bénédiction de Dieu , d’aller vers elles , pour leur faire connoître notre religion , et les convertir; et c’est pour entreprendre cette œuvre que je veux entrer en Savoie.

Le Ferm. Monsieur , votre intention est louable; vous êtes bien heureux d’avoir dans le cœur tant de zèle et d’amour pour les âmes , mais voulez-vous permettre à un laboureur , sans, lettres ni science , de vous faire une observation?

Le Voy. Je vous en prie; j’ai le plus grand plaisir à vous entendre.

Le Ferm. C’est qu’il me paroît que vous vous êtes mépris, en confondant le titre de Protestant avec la qualité de chrétien , et le mot Catholique-romain avec celui d’infidèle.


Le protestant vraiment catholique 5 page 9 apres la fin.png

( 9)

Le Voy. Mais est-ce donc le contraire? Les Protestans ne sont-ils pas dans la vraie religion, et les Catholiques

Le Ferm. Dans la fausse , n’est-ce pas? Mais, Monsieur, pensez-vous donc que parmi tous les peuples qui se nomment Protestans, il n’y ait absolument que des chrétiens, des fidèles, de vrais adorateurs du Père, en esprit et en vérité’? Croyez-vous que toutes ces grandes nations soient ensemble et en masse, du petit nombre de ceux qui trouvent «la voie étroite-» et qui la suivent?

Le Voy. Non, non; je sais bien qu’il y a beaucoup de ces Protestans qui n’ont ni foi ni loi, et qui vivent en impies.

Le Ferm. Et d’un autre côté auriez-vous pensé que dans tous les milliers d’âmes qui composent l’association catholique-romaine, il n’y en ait pas une, une seule, qui ait la foi à l’Évangile du Fils de Dieu?

Le Voy. O! je ne dis point cela: je crois au contraire qu’il peut y avoir des Catholiques sincères, qui connoissent cependant la vérité et qui croient ainsi en Jésus-Christ.

Le Ferm. Alors, Monsieur, en me pardonnant mes questions, veuillez me dire quelle … la suite sur google book: Le protestant vraiment catholique


Si le livre ne s’ouvre pas:

  • Solution 1: cliquer sur le livre
  • Solution 2: cliquer sur la toute petite flèche à coté de la fleur et choisir PDF

Ci-dessous, c’est un dessin-photo. Vous ne pourrez pas cliquer.
Il faut aller en premier ici: Le protestant vraiment catholique

tuto google book.pngBéréenne attitude

  • En photo d’entête, César Malan, l’auteur du petit livre

En Rose: Savoie-Piemont-Sardaigne vers 1860.  Nice et la Haute-Savoie faisait partie de ce même royaume jusqu’à cette année là. Gène (latin et italien: GENOVA) restera dans ce Royaume. Les cartes changent constamment. Gène, longtemps l’un des plus grand port de la méditerranée est arrivé un jour à Genève (latin: GENOVA). Généralement, il était donné le même nom aux villes (au extrémité) d’un même royaume. Puis, elles changeaient de noms, lorsqu’elles étaient conquises par un autre royaume. La Suisse vers 1860, ne devait pas encore avoir sa forme actuelle (comme représenté sur cette carte).Italie 1843- 1870

 

Publicités