Un sujet de prière principal revient partout dans la Bible: demander! Demandez à Dieu!  Chercher Dieu, encore et encore et tout lui demander! tout! Tout! Compter sur lui, c’est ne compter sur personne d’autres et donc c’est lui être fidèle. En grec, pistis, que le français traduit par foi.

C’est ne pas compter sur nous-mêmes pour nos besoins. Savons-nous faire pleuvoir? Faire pousser un arbre? Qui sait le faire?

Prier, c’est aussi remercier Dieu pour tout ce que nous avons reçu jusqu’à présent. Si nous sommes en vie aujourd’hui, c’est que nous avons reçu de quoi nous garder en vie jusqu’à présent.

Tout est éphémère. Tout peut très vite ne plus être la force sur laquelle nous comptons aujourd’hui.

Avoir confiance à Dieu, c’est ne plus avoir de soucis. Ce qui est différent que de convoiter. Prier avec confiance, et croire que Dieu nous donnera « tout ».

Convoiter implique le fait de vouloir avoir quelque chose pour que ce quelques chose soit notre force. Nous pensons manquer de quelque chose, par exemple de vacances. Si j’avais des vacances, je pourrais alors me reposer, prendre du temps pour ceci, faire cela. Les vacances deviendraient en elles-mêmes notre force. Car j’ai des vacances, alors je peux …

Notre force ne serait plus Dieu mais les vacances.

Nous regardons ce que les autres possèdent et sont et nous voulons ce qu’ils ont eux pour être « aussi » comme … pour avoir « aussi » comme…

Exposer nos besoins à Dieu, c’est réaliser « les vides » qui sont en nous. Lui parler de nos vides à nous. Sans penser aux autres. Que ces vides concernent des choses matérielles, depuis la nourriture de chaque jour à un avion pour se déplacer. Très vite nous allons nous retrouver devant le fait de savoir si nous avons réellement besoin d’un avion, dans quel but, pour faire quoi, etc. Et très vite nos pensées profondes vont être éprouvées (analysées). Oui mais, l’autre lui, il … oui mais pour être heureux, moi j’ai  … et nous allons parfois très loin (en astuce et en tromperie) dans nos discussions avec Dieu: oui mais pour te servir toi, j’aurais besoin de. Et toi, Dieu, tu as besoin de moi, et donc, je dois avoir ………………

David écrivait dans un psaume: notre coeur est tortueux par dessus tout! 🙂

Jésus nous parle de notre coeur

Évangile de Matthieu, chapitre 6, extrait:

Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent;  mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.  Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.  L’oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé;  mais si ton oeil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres!

  • Nul ne peut servir deux maîtres.
  • Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre
  • ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre.
  • Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus.

La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?  Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux?  Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie?  Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent;  cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.  Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?  Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus?  Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.  Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

  • Ne vous inquiétez donc pas du lendemain
  • car le lendemain aura soin de lui-même.
  • A chaque jour suffit sa peine.

(Fin de l’Évangile de Matthieu, chapitre 6)

Demandez!  Quelques autres exemples:

  • Luc 11:9 Et moi, je vous dis: Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.
  • Philippiens 4:6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces (=en disant merci à Dieu).
  • Zacharie 10:1 Demandez à l’Éternel la pluie, la pluie du printemps! L’Éternel produira des éclairs, Et il vous enverra une abondante pluie, Il donnera à chacun de l’herbe dans son champ.
  • Psaumes 122:6 Demandez la paix de Jérusalem. (De tous les pays) Que ceux qui t’aiment jouissent du repos!

Pour ce dernier verset,  la paix en soi-même. Et encore parmi et avec et pour nos proches, à notre travail, dans notre lieu d’habitation, et même beaucoup plus loin. Partout!

(Voir la signification du mot Paix, dans un des articles de ce blog sur Jésus: Car un enfant nous est né (…) On l’appellera Prince de la Paix)

Béréenne attitude

PS: Il est mieux de lire à chaque fois, le contexte entier, le psaume complet ou le chapitre entier. Et même … l’Évangile en entier! 🙂

Publicités