baptiste-france(La carte  provient du portail baptiste indépendant: EEBI.NET. Cette carte ne comprend pas les évangéliques, les pentecôtistes, etc, etc. Il existe par ailleurs plusieurs « sortes » de baptistes. Tous n’y sont pas forcement répertoriés sur cette carte)

Plutôt une mentalité qu’un mouvement structuré, le néo-évangélisme cherchait à présenter la pensée évangélique sous un nouveau jour. Le terme fut inventé en 1946 par Harold Ockenga, un pasteur de Boston.

En voici les principes :

  1. Mettre l’accent sur les aspects positifs de l’Evangile et passer sous silence les doctrines plus « négatives », tels que le péché, la perdition et l’enfer.
  2. Chercher à faire de hautes études dans les facultés approuvées par le monde, afin d’être crédible lorsqu’on parle aux inconvertis.
  3. Associer des églises libérales (celles qui mettent en doute les miracles de la Bible ou qui nient la nécessité de la nouvelle naissance) aux efforts d’évangélisation, afin d’attirer leurs membres aux réunions pour annoncer l’Evangile au plus grand nombre possible.
  4. Annoncer la vérité, mais ne pas dénoncer l’erreur ni ceux qui la propagent.
  5. Entamer le dialogue avec toutes les parties de la chrétienté, afin de dégager les points communs, en minimisant les points qui divisent.
  6. Œuvrer de manière à ce que les inconvertis trouvent l’Evangile sympathique et veuillent naturellement venir vers les évangéliques.
  7. Maintenir et propager la bonne doctrine, tout en refusant de combattre l’erreur et de se séparer de ceux qui la propagent.

Selon le site de présentation de l’Eglise Biblique Baptiste du Comminges : ebbc31.free.fr

Publicités