Dimanche

Pour se rassembler le dimanche, les références et arguments donnés étaient généralement les suivants : les premiers chrétiens se réunissaient particulièrement le premier jour de la semaine (Jean20:19, Actes20:7), et les rassemblements publics de l’église entière de Corinthe (1Cor11:17et versets suivants, 1Cor14:23) avaient lieu le premier jour de la semaine (1Cor16:2).

En remettant chaque référence dans son contexte, il n’est pas possible de dire que le dimanche était particulier pour les premiers chrétiens et actuellement, la plupart d’entre nous en avons connaissance:

  • Dernière référence généralement donnée: 1Corinthiens16:2 Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra

Les uns et les autres sont venus en aide aux chrétiens de Jérusalem et ont mis de coté, dans leur maison, ce qu’ils pouvaient, pour collecter petit à petit des dons et les transporter en une seule fois à Jérusalem. (Romains5, 2Corinthiens8et9, etc)

  • Autre référence:  1Corinthiens14:23 Si donc, dans une assemblée de l’Église entière …

Dans le chapitre 14, le premier jour de la semaine n’est pas mentionné. Le chapitre suivant, le 15, résume l’évangile de Christ et le chapitre suivant, le 16, qui est le dernier de cette lettre, parle des déplacements et des séjours-visites des uns et des autres, des salutations et de la collecte à mettre à part chez soit pour les frères pauvres de Jérusalem. Il n’y a pas de lien entre le chapitre 14 et le chapitre 16. (Pas de lien entre les chapitres 10 à 14 sur les rassemblements et le chapitre 16)

  • Autre référence: 1Corinthiens11:17 En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires.

Le chapitre 11 ne parle pas du premier jour de la semaine et n’indique pas que les rassemblements auraient pu avoir lieu un jour particulier. En regardant dans l’ensemble de cette lettre aux Corinthiens, le premier jour de la semaine est mentionné uniquement dans le dernier chapitre concernant les dons à collecter et mis de coté et accumuler chacun chez soi: 1Corinthiens 16:2 : Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra

  • Deux autres références données pour affirmer que les premiers chrétiens se rassemblaient le dimanche:
  • Actes20:7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit
  • Jean20:19 Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !

Ces passages donnent une indication de temps, comme dans les exemples suivants :

  1. Actes27:3 Le jour suivant, nous abordâmes à Sidon ; et Julius, qui traitait Paul avec bienveillance, lui permit d’aller chez ses amis et de recevoir leurs soins.
  2. Matthieu22:23 Le même jour, les sadducéens, qui disent qu’il n’y a point de résurrection, vinrent auprès de Jésus, et lui firent cette question

SemaineJOURS

Samedi

Les références et arguments donnés sont généralement les suivants : le Sabbat a été donné avant toute autre alliance entre Dieu et les hommes (Genèse 2:2), Jésus n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir (Matthieu 5:17), plusieurs fois, il est écrit de suivre les commandements (Jean15:10, 1Jean 2:4) les commandements qui comprennent le 4ème: suivre le sabbat.

  • Première référence habituellement donnée: Genèse 2:2 Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite.

Dieu se repose définitivement et ne reprend pas le travail le jour suivant. L’instauration du Sabbat dans l’ancien testament, commence après la sortie d’Égypte dans l’alliance avec Moïse : Exode 31:12-18 L’Eternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d’observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis l’Eternel qui vous sanctifie. Vous observerez le sabbat, car il sera pour vous une chose sainte. (…) Ce sera entre moi et les enfants d’Israël un signe qui devra durer à perpétuité; car en six jours l’Eternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son oeuvre et il s’est reposé. Lorsque l’Eternel eut achevé de parler à Moïse sur la montagne de Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre, écrites du doigt de Dieu. (Voir la nouvelle note de bas de page)

Abraham lui, ne suivait pas encore le Sabbat. Dieu avait fait une première promesse à Abraham et cette alliance ne portait que sur la circoncision : Genèse 17:10-11 C’est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi: tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d’alliance entre moi et vous.

  • Autre référence donnée pour affirmer que les premiers chrétiens suivaient le Sabbat: Matthieu 5:17-20 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

En Matthieu 5, dans le passage qui est communément appelé par plusieurs: le « sermon (de Jésus) sur la montagne »,  la loi de la nouvelle alliance est décrite de la bouche même de Jésus. Sans mentionner le Sabbat. Jésus a repris une des listes des  10 paroles (une des listes des 10 commandements,  de la première alliance, qui ne listes qui ne sont pas toutes identiques.) Et Jésus augmentera encore les exigences de la première alliance. (Voir « le sermon sur la montagne » mis en parallèle avec une des listes de ce qui est communément appelés par plusieurs:  « 10 commandements« )

  • Autre référence sur le samedi: Jean 15:10 gardez mes commandements

Deux versets plus loin le commandement en question est décrit : Jean 15:12 C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

  • Autre référence: 1Jean2:4 Celui qui (…) ne garde pas ses commandements, est un menteur, (…)

Peu après, le commandement est décrit : 1Jean2:8 et 1Jean2:10 Toutefois, c’est un commandement nouveau que je vous écris, Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui.

Aucune occasion de chute en aimant car celui qui aime son prochain, ne vole pas son prochain qu’il aime, ne tue pas son prochain qu’il aime, se réjouit de ce que possède son prochain qu’il aime (le contraire de convoiter) etc, etc. Aucune occasion de chute, aucune occasion de se tromper, en aimant.

Il y a d’autres passages de la Nouvelle Alliance (du nouveau testament) qui mentionnent le sabbat.

  1. Ils sont une référence de temps, indication de date, comme précédemment pour le dimanche, un événement a lieu le jour du Sabbat ou avant, après, le jour du Sabbat
  2. Ils indiquent que le peuple hébreu suivait le sabbat
  3. Ils démontrent que Jésus, puis les disciples-apôtres enseignaient dans les synagogues et (la cour du) temple de Jérusalem le jour du Sabbat, les hébreux étant rassemblés eux, ce jour là.

queljoursemaine

Se retrouver tous les jours de la semaine?

Tous les jours, Jésus montait au temple, et le Nouveau testament comporte plusieurs exhortations pour chaque jour, par exemple : exhortez-vous les uns, les autres, tous les jours. Dans les Actes, nous trouvons aussi plusieurs passages indiquant la fréquence des rassemblements :

  • Actes 2:46 Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur
  • Actes 2:47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.
  • Actes 5:42 Et chaque jour, dans le temple et dans les maisons, ils ne cessaient d’enseigner, et d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus Christ.
  • Actes 17:11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.
  • Actes 17:17 Il (Paul) s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu’il rencontrait.

Le jour du seigneur n’arrive qu’une seule fois

  • Actes 2:20 Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang, Avant l’arrivée du jour du Seigneur, De ce jour grand et glorieux
  • 1Thessaloniciens 5:2 Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.
  • 2Thessaloniciens 2:2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
  • 2Pierre 3:10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée.
  • Apocalypse 1:10 Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette,

Martin traduit ainsi ce dernier verset : Apocalypse 1:10 Or je fus [ravi] en esprit un jour de Dimanche, et j’entendis derrière moi une grande voix, comme [est le son] d’une trompette

Il est impossible que Martin se base sur les manuscrits, sur ce que Jean a réellement écrit, car à cette époque, le jour du soleil n’était pas encore appelé dimanche, et le dimanche n’avait pas encore été instauré comme « jour particulier » par l’empereur Constantin.

Le jour du Soleil

Français : dimanche
Dimanche en anglais : sunday (sun = soleil) (day = jour)
Dimanche en allemand : Sonnetag (sonne = soleil)( tag = jour)
Dimanche en hébreux : jour un (premier jour de la semaine)
Dimanche en arabe : dimanche est le dernier jour de la semaine
En bulgare : sabbat est samedi et le jour du repos, dimanche

Samedi signifie dans passablement de langues : jour de Saturne, parfois jour de Sabbat et parfois jour de lessive.

En 321, l’empire romain par l’empereur Constantin Ier, décréta le jour du soleil, jour de congé pour ses soldats afin qu’ils puissent adorer le dieu soleil et par la même occasion adorer l’empereur. Code de Justinien III.12, de feriis, 3

« De l’empereur Constantin à A. Helpidius : Tous les juges, tous les citadins et toutes les occupations doivent se reposer durant le jour honorable du soleil »

Une partie des hébreux devenus chrétiens se reposaient (encore) le samedi et avec eux, des chrétiens anciennement païens. Il semblerait que les premiers chrétiens aient pris le temps de se retrouver les samedis ET les dimanches plus longuement que les autres jours de la semaine. (Si quelqu’un connait des références (des sources) avant les années 320, elles sont bienvenues).

150 ans avant Constantin, les premiers chrétiens ne parlaient pas encore de dimanche. Irénée de Lyon dans sa prédication des apotres vers 180, écrira :

« Celui qui observe le sabbat continuellement, c’est à-dire qui rend un culte à Dieu dans ce temple de Dieu qui est le corps de l’homme, ne recevra plus l’ordre de se reposer une fois par semaine, celui-là pratique toujours la justice. »

Irénée reprend le premier verset de Romains 12:

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. »

Marcion qui a été décrété hérétique par Irénée (pour d’autres raisons que le « jour du repos ») jeûnait le samedi : Epiphanes, Adversus haereses 42, 3, 4 :

« parce que c’est le repos du Dieu des Juifs (…) Nous jeûnons en ce jour … »

Par la suite, suivre le Sabbat fut considéré comme un anathème, une hérésie pour des raisons politiques plutôt que bibliques. L’empire romain, souhaitant démontrer son pouvoir, a décrété par un canon, au Concile de Laodicée, qui s’est déroulé vers 364. Canon 29:

«Les chrétiens ne doivent pas judaïser en se reposant le jour du sabbat, mais doivent travailler en ce jour en honorant plutôt le jour du Seigneur [dimanche] en se reposant».

Sacralisation du dimanche vers 1250-1270

Thomas d’Aquin (1224 – 1274) sacralisera le dimanche. Dans l’empire romain, le grand prêtre-pontife de l’empereur était maitre du temps, il composait les calendriers, décidait des fêtes, etc, comme le grand-prêtre de chacun des empires qui avaient chacun un calendrier différent et des jours de fêtes différentes. Imposer un jour de repos a démontré la suprématie politique catholique par rapport à ceux qui se reposaient ou vénéraient d’autres jours.

queljoursemaine

De nos jours

Différentes pratiques sans fondement bibliques ont été instaurées. Il arrive que des siècles plus tard, souhaitant justifier par la Bible une façon de faire ou une autre, plusieurs trouvent des ‘demis-versets’ qui, à première vue, correspondent à la doctrine pratiquée. Remettre la poignée de verset dans leur contexte annule généralement la doctrine en question. D’autres personnes retrouvent parfois des ‘demis-versets’ ailleurs dans la Bible pour contrer la dite doctrine en construisant une ‘contre-doctrine’, puis plusieurs construisent encore d’autres doctrines, et ainsi de suite, ce qu’Irénée de Lyon dénonçait déjà vers les années 180.

Actuellement, ceux qui se réunissent le dimanche savent tous qu’ils ne s’appuient pas sur une base biblique mais qu’ils se basent sur les jours de congé définis dans l’histoire, par leur pays d’habitation. D’autres soulignent que Jésus serait ressuscité un dimanche pour rétroactivement justifier le dimanche comme jour particulier. Mais généralement, plus personne ne s’interdit de travailler, ou ne recommande à d’autres de ne pas faire certaines choses le dimanche. Bien qu’avoir un même jour de congé pour l’ensemble des habitants d’un pays permet de se retrouver en famille, en famille chrétienne aussi. Et premièrement en couple.

Lorsque le pays habité comporte des jours de congé, il est plus simple de se rencontrer ces jours là. Plusieurs chrétiens actuellement se retrouvent en fonction des jours de congés du pays habité. Actuellement, il y a plus de chrétiens sur la terre qui résident dans des pays où dimanche (ou encore samedi) n’est pas un jour officiel de congé.

Discuter ou ne pas discuter de ce sujet?

Paul ne donnera jamais de directives particulières ni au sujet du sabbat ni pour bien d’autres sujets.

Dans la loi de Moise, il était interdit de travailler le dernier jour de la semaine, afin de donner gloire à Dieu, qui avait fait la terre et le ciel en 6 jours.  De le reconnaitre et de le proclamer Dieu en tant que créateur.

Les premiers chrétiens se rencontraient aussi souvent que possible, presque tous les jours mais se reposaient-ils un jour complet, consacrant ce jour entier à Dieu? Parmi les tous premiers chrétiens, plusieurs ont continué de suivre le Sabbat. D’autres personnes, que Paul appellera ‘faux-frères’, essayaient d’imposer des règles, voyant la liberté que les premiers chrétiens prenaient par rapport à la Thora. Les apôtres ne recommandèrent qu’une chose: se souvenir des pauvres. (Galates2) De nombreux non-hébreux-chrétiens s’étaient ajoutés aux premiers hébreux-chrétiens. Plusieurs souhaitaient faire suivre le Sabbat (et la circoncision surtout) aux non-hébreux devenus chrétiens, alors que d’autres, hébreux-chrétiens, ne suivaient pas le Sabbat. Il s’en suivi un débat décrit dans le chapitre 15 des Actes des Apôtres et une lettre pour indiquer ce qu’il pouvait se faire ou pas. La lettre est dans ce chapitre, il est tout aussi important de relever ce qu’elle ne dit pas. Elle ne parle pas de Sabbat par exemple (ni du premier jour de la semaine). (Voir l’ensemble des premières exhortations données aux premiers chrétiens en dehors de la ville de Jérusalem dans cet article: Barnabas : recommandations aux chrétiens)

Ceux qui se reposent le Sabbat consacrent ce jour entier à Dieu. Ils ne travaillent pas afin d’honorer Dieu. D’autres pourraient se sentir en faute, s’ils ne pratiquaient pas le Sabbat. Paul, après avoir assisté à passablement de débat, écrira :

Colossiens 2:16 Que personne donc ne vous juge au sujet (du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune), ou des sabbats

Romains 14, extraits: Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions.

-Tel fait une distinction entre les jours (Plusieurs font des différences entre les jours)
-tel autre les estime tous égaux (Plusieurs pensent que tous les jours de la semaine sont égaux)
Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.
Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur.

Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu ; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu. (…) Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? (…)

Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.
Ne nous jugeons donc plus les uns les autres
mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère
une pierre d’achoppement ou une occasion de chute.

Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure. Mais si, pour un aliment,

ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l’amour :

ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort. (…) Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit. (…) recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification de chacun. (…) Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu.

1Corinthiens 10: Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui.

Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous enquérir de rien par motif de conscience ; car la terre est au Seigneur, et tout ce qu’elle renferme. Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez aller, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience. Mais si quelqu’un vous dit : Ceci a été offert en sacrifice ! n’en mangez pas, à cause de celui qui a donné l’avertissement, et à cause de la conscience.

Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l’autre.

Pourquoi, en effet, ma liberté serait-elle jugée par une conscience étrangère ? Si je mange avec actions de grâces, pourquoi serais-je blâmé au sujet d’une chose dont je rends grâces ? Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.

Ne soyez en scandale (ne choquez pas) ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l’Église de Dieu, de la même manière que moi aussi je m’efforce en toutes choses de complaire à tous, cherchant, non mon avantage, mais celui du plus grand nombre afin qu’ils soient sauvés. (Ci-dessus, le chapitre 14 de la lettre aux romains quasiment en entier et sans aucun commentaire)

Béréenne attitude

PS: ajouté en février 2017: il y a deux raisons différentes au jour du repos

  • Pour se souvenir de la sortie d’Egypte

Deutéronome 5: Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Egypte, et que l’Eternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c’est pourquoi l’Eternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour du repos

  • Car Dieu a créé les cieux et la terre et tout ce qu’elle contient en 6 jours

Exode 20: Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

Voir plus de détails dans un article de ce blog: Le Décalogue – Les 10 Paroles – Les Dix Commandements

Publicités