Vaincre l’ennemi, réussir son couple, trouver la clé de la victoire, réussir sa vie, son ministère …

Sur Internet beaucoup d’article ont un titre qui comporte l’idée de réussir, gagner, vaincre. Généralement, ils sont accompagnés d’une marche à suivre, genre: Appliquez telle méthode pour gagner ou: Donnez-vous les moyens de réussir ou encore: Priez, jeûnez, organisez votre temps, payez votre dîme, etc, etc.

Est-ce qu’il pourrait y avoir deux sortes de chrétiens : ceux qui ont réussi et ceux qui n’ont pas réussi ? Qu’est-ce que la réussite ? Sur quelles valeurs, sur quels critères se baser pour dire : j’ai réussi ? Ou le contraire …

Le but de l’évangile est-il de réussir ?

Serait-ce un commandement de la nouvelle alliance ? Selon Jean, il ne reste que deux commandements : reconnaître que Jésus est le Christ et aimer.

Jésus résume ce que nous appelons couramment les 10 commandements par aimer. Les 4 premiers concernent aimer Dieu : ne pas avoir d’autres Dieu que Dieu, (il n’y a pas d’autre nom qui nous ait été donné), ne pas avoir d’idole, ne pas utiliser le nom de Dieu pour tromper (de manière abusive), se reposer en Jésus, être consacré 24 heures sur 24 à Dieu par Dieu. Les 6 autres commandements se résument à aimer notre prochain. Lorsque nous aimons une personne, nous ne la volons pas, par amour, nous ne la tuons pas non plus. Nous ne portons pas de faux témoignages contre cette personne. Lorsque nous sommes remplis de l’amour de Dieu nous recherchons à honorer nos parents. Si nous aimons notre conjoint comme Jésus nous a aimés, nous lui sommes fidèles. Nous nous réjouissons du bonheur de notre prochain, lorsque nous l’aimons. S’il est en santé, s’il a de beaux enfants, une sympathique et jolie épouse, de l’argent, une place dans l’église, s’il est intelligent, habile, talentueux, nous nous réjouissons pour lui de tout ce qu’il a; le contraire de convoiter. En aimant, nous accomplissons toute la loi de Christ.

Convoiter de réussir ?

Lorsque nous aimons, nous ne convoitons tout simplement pas la réussite et les richesses des autres.

Regarder à Jésus

Le nouveau testament nous parle de regarder à Jésus. Et Jésus nous dit en long et en large d’aimer notre prochain comme lui nous a aimés. A Sa Lumière, combien nous réalisons soudain notre tout petit amour humain. Nos actes aussi bons et généreux soient-ils (début de 1Corinthiens13), sont vains et inutiles sans agape. Cet amour, souvent traduit dans nos bibles par le terme charité, qui ne recherche pas son propre intérêt. Nous nous sentons premièrement aimés de Dieu de Son Amour agapé. Et lorsque nous l’avons reçu, nous pouvons le transmettre à d’autres.

La véritable réussite

Veiller à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu est certainement la meilleure des réussites pour un chrétien. Garder les Paroles de Jésus, et alors ne plus rechercher à réussir mais essayer de marcher comme Jésus-Christ a lui-même marché : avec et en Dieu, par amour … pour les autres !

Quiconque
– croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et
– aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui (1Jean5:1)
Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu (Hébreux 12:15)
Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ (Galates6:2)
L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi (Romains13:1

Béréenne attitude

PS: article écrit dans le cadre de l’évangile de prospérité

Publicités