Alors parut un homme, s’il est permis de l’appeler homme. Sa nature et son extérieur étaient d’un homme, mais (…) ressuscité des morts et qui fait paraître beaucoup de guérisons et de preuves de son savoir.

Ces phrases et bien d’autres auraient été écrites par l’historien juif et romain, Flavius Josèphe dans son livre: La Guerre des juifs, dans la langue slavon utilisée sur la partie géographique de l’empire oriental non rattachée à Rome et en Russie.

orien occident russie.pngLes  orthodoxes utilisaient et utilisent parfois encore cette langue, comme les catholiques le latin. Le livre de  Flavius Josèphe est considéré aujourd’hui comme fortement influencé par Rome.

Les textes en grec de La Guerre des juifs parlent premièrement d’une personne qui fait (ou prétend faire) des miracles, un thaumaturge, sans donner son nom. Par la suite, Flavus Josèphe précisera que le thaumaturge en question était Jésus.

Le juif Joseph ben (fils de) Mattathias, qui vivait du temps des chrétiens de la Bible, a eu son nom transformé lorsqu’il est devenu citoyen romain. Prisonnier de guerre sous l’empereur romain Vespasien Flavius (69 à 79) lors de la prise de Jérusalem,  l’esclave Joseph ben Mattathias a été libéré quelques années plus tard par l’empereur Titus Flavius (79 à 81) et même inclus dans la famille des empereurs romains, comme s’il avait été adopté. Son nom hébreu Joseph ben Mattathias a alors été changé et est devenu en latin: Titus Flavius Josephus, en rapport avec le nom de son libérateur. Son nom deviendra par la suite en français: Flavius Josèphe.

Le prêtre dominicain Etienne Nodet, qui enseigne de nos jours à l’École biblique de Jérusalem, est un spécialiste de l’histoire du christianisme et du judaïsme depuis 100 ans avant la venue de Jésus sur la terre, jusqu’à l’époque du Nouveau Testament. Il a fait des recherches approfondies sur les écrits de Flavius Josèphe. Etienne Nodet explique dans un livre que plusieurs textes qui racontent l’histoire de Jésus et des premiers chrétiens pourraient avoir été supprimés dans le livre de Flavus Josèphe en grec mais pas dans la traduction en slavon.

A cause des romains, qui étaient à ces époques et contre les juifs et contre les chrétiens, plusieurs écrits auraient soudain disparus.  Mais comme le livre de Flavus Josèphe avait déjà été traduit et rependu en dehors de l’empire romain, toutes les traductions n’auraient pas été modifiées.

Peut-on être juif prisonnier de guerre des romains, puis être introduit dans la famille même des empereurs romains et continuer d’écrire de façon neutre et objective, sur le sujet aussi brûlant d’une guerre entre juifs et Romains? Flavus aurait pu commencer d’écrire son livre en terre juive, avant la guerre, et donc avant aussi les persécutions romaines contre les juifs et les chrétiens,  puis, devenu romain, il aurait pu supprimer plusieurs chapitres à son livre. Il est donc né vers 37 à Jérusalem et ses parents ont forcement côtoyé les tous premiers chrétiens. Lui-même a dû connaitre passablement des premiers chrétiens. Certains historiens pensent d’autre part que Flavus Josèphe n’aurait pas écrit, Jésus est ressuscité, s’il n’était pas devenu chrétien. D’autres historiens ne le pensent pas. Toujours est-il qu’un manuscrit du livre de Flavus Josèphe en langue slavon mentionne la résurrection de Jésus.

Pourquoi les manuscrits en langue grecque n’en parlent pas, ou encore:  peut-on être certain de l’authenticité des manuscrits orthodoxes, c’est ce que développe le prêtre catholique romain Etienne Nodet dans son livre:  « Histoire de Jésus? Nécessité et limites d’une enquête ». Son éditeur a autorisé le blog www 1000 questions net à en copier plusieurs extraits. Pour les reprendre, il est indispensable de demander une même autorisation.

Une plus grande partie du texte en slavon traduit en français se retrouve sur le blog  www 1000 questions net, dans l’article: Flavius Josèphe parle de Jésus

Béréenne attitude

Lire La guerre contre les romains en entier et en français

Publicités