Gondar

 

Capitale de l’Éthiopie du 17ème au 19ème siècle (~1600-1900) (Appelée Axum, qui n’est pas Aksum)

Je n’ai rien trouvé en français. (Plus bas dans l’article, d’autres vidéos sont en français)

Yeha et Aksum

Yeha: Capitale du royaume pré-Aksumite de D’mt entre le 10ème et le 5ème siècle avant JC
Aksum: Centre de l’empire aksoumite entre le 1er et le 6ème siècle de notre ère

(Je n’ai pas trouvé en français. Mais il est possible de regarder les images et de lire les commentaires sous la vidéo)(La vidéo doit être en langue tigrinia, principalement ge’ez avec des apports de l’arabe et de l’italien) (Plus bas dans l’article, d’autres vidéos sont en français)

Aksum

Centre de l’empire aksoumite entre le 1er et le 6ème siècle de notre ère

La ville d’Aksum était le siège administratif d’un empire s’étendant sur 1 million de miles carrés, selon wikipédia en anglais, soit 2’589’988 km²,  environ 63 fois la superficie de la Suisse, c’est à dire, à peine plus que l’Algérie actuelle, classée 10ème état le plus grand du monde, après la Russie, le Canada, etc.

Cet empire était à son apogée sous le roi Ezana (Abreha) au 4ème siècle, date à laquelle, ce royaume a officiellement embrassé le christianisme orthodoxe.

Le Ge’ez était la langue écrite propre à cet empire. Elle dérive des langues sémitiques.

Ce royaume développa une architecture particulière illustrée par des obélisques géants, dont le plus ancien (bien que beaucoup plus petit) a entre 5’000 et 7’000 ans. En 1980, l’UNESCO a reconnu les sites archéologiques d’Aksum pour leur valeur historique.

Aksum a une population actuelle de 56 500 résidents (2010).

L’empire d’Aksum était une puissance navale et commerciale. Il  a régné d’environ 400 BCE au 10ème siècle. Sous le règne de Kaleb, Aksum a soutenu l’Empire Byzantin, au détriment de l’Empire perse. Le dossier historique n’est pas très clair à ce sujet, il y a divergence entre les archives de l’ancienne église et les principales sources contemporaines. (Selon wikipédia en anglais) Puis Aksum a été coupé de ses principaux partenaires par Alexandrie en Égypte, l’empêchant de commercer avec Byzance et le Sud de l’Europe et son marché a été repris par les arabes de l’époque.  Dès le 7ème siècle les Perses (Zoroastrian) puis les Arabes domineront sur les routes commerciales de la mer Rouge. Cet empire a finalement été détruit par Gudit.

Citation : Le royaume d’Axoum, conduit par le général éthiopien chrétien Abraha tente d’envahir La Mecque mais ses troupes sont décimées par la peste. Les tribus menacées craignant une nouvelle attaque font appel au roi perse Khosro Ier : l’intervention des sassanides en 575 fait échouer une nouvelle tentative d’invasion. (…) il n’est pas fait mention [de ce récit] dans toute la littérature grecque et latine de l’époque. Extrait d’un article sur La Mecque

La Chapelle de la Tablette

L’ Église orthodoxe éthiopienne affirme que l’ église de Notre-Dame de Sion, à Aksum abrite l’Arche de l’Alliance, dans laquelle se trouvent les tables de la Loi sur lesquelles les dix commandements sont inscrits. Les documents historiques et les traditions éthiopiennes suggèrent que c’est d’Aksum que Makeda, la reine de Sheba, a visité le roi Salomon à Jérusalem. Elle avait un fils, Menelik, père de Salomon. Il a grandi en Éthiopie et s’est rendu à Jérusalem en tant que jeune homme pour visiter la patrie de son père. Il aurait vécu plusieurs années à Jérusalem avant de retourner dans son pays avec l’Arche de l’Alliance. Selon l’Église orthodoxe éthiopienne, l’Arche existe toujours à Aksum. Cette ville est considérée comme la ville la plus sacrée d’Ethiopie et est une destination importante pour les pèlerinages. Les fêtes religieuses importantes sont le festival de Timkat (connu comme l’épiphanie dans le catholicisme romain) et le festival de Maryam Zion le 24 novembre.

En 1937, un obélisque d’Aksum de 17 mètres de haut, datant 1700 ans, divisé en cinq parties et couché par terre, a été trouvé et expédié par des soldats italiens à Rome pour être érigé. L’obélisque est largement considéré comme l’un des plus beaux exemples d’ingénierie de la hauteur de l’empire d’Aksum. Il a été rendu à l’Éthiopie récemment.

Les principaux monuments d’Aksum  sont des obélisques. Elles ont environ 1 700 ans et sont devenus un symbole de l’identité du peuple éthiopien. Elles sont  en grand nombre se  dans le parc des Stelae du Nord. La plus haute mesure 33 mètres de haut (sur une base de 2,35 x3,84 mètres) et pèse 520 tonnes. Elle serait tombée et cassée pendant sa construction?

Yeha

Capitale du royaume pré-Aksumite de D’mt entre le 10ème et le 5ème siècle avant JC

La présence d’un grand complexe de temples et un environnement fertile, permet de penser que Yeha était la capitale du royaume D’mt.Il avait développé des systèmes d’irrigation, utilisé des charrues, cultivé du mil et fabriqué des outils et des armes en fer.

Cette ville est habitée de nos jours encore. Des traces démontrent la présence d’une langue sémitique en Érythrée et au nord de l’Éthiopie au moins dès 2000 avant Jésus-Christ. Cette langue est devenue le Ge’ez. Elle n’est pas dérivée de Sabaéen. L’influence de Sabéenne a été limitée à quelques localités, et a disparu après quelques décennies.

Après la chute de D’mt au 5ème siècle avant JC, et jusqu’au 1er siècle, lors de l’avènement de l’empire Aksumite, le plateau a été dominé par de plus petits royaumes successifs qui nous sont à ce jour inconnus.

La plus ancienne structure debout en Ethiopie est le Temple de Yeha. C’est une tour construite dans le style Sabéen. Elle est datée par comparaison avec les structures de l’Arabie du Sud à environ 700 avant Jésus-Christ. Cette date est appuyée par des inscriptions à même la structure de la Grande Tour. David Phillipson attribue son «excellente préservation» à deux facteurs: «le soin avec lequel ses constructeurs d’origine ont assuré un fondement de niveau, fermement placé sur le substrat rocheux inégal, et à sa nouvelle affectation – peut-être dès le sixième siècle après JésusChrist – pour servir d’église chrétienne. Il existe deux autres sites archéologiques à Yeha: Grat Beal Gebri, qui comporte un portique de 10 mètres de large et deux ensembles de piliers carrés et un cimetière de plusieurs tombes en pierres taillées.

Selon les archives, Tewahedo un monastère de l’église éthiopienne Orthodoxe, a existé à Yeha. Dans son récit sur l’Éthiopie, Francisco Álvares mentionne cette ville en 1520 (qu’il nomme «Abbafaçem») Il décrit la tour antique, le monastère et l’église locale. Cette église était soit le Grand Temple, soit un bâtiment maintenant détruit. La structure actuelle, a été construite entre 1948 et 1949.

Lalibela

11 églises monolithes  sont rassemblées dans cette ville

En introduction à la première vidéo, lorsque le commentateur parle des chrétiens ‘des premiers temps’, c’est déjà quelques générations après les réels premiers chrétiens. Dans la Bible, (et même sous la plume des premiers pères apostoliques) passablement de choses pratiquées par la suite n’y figure pas. Le tout premier christianisme n’avait aucun rituel, aucun dogme. Jésus moins encore.

Addis-Abeba

Capitale de l’Éthiopie actuelle

Par la suite, l’Éthiopie résistera à toute colonisation, sauf quelques années, par l’Italie entre 1936 et 1942. L’Égypte avait essayé de l’attaquer en 1875, L’Éthiopie résistera. Depuis 1993, la partie nord de l’Éthiopie est devenue indépendante: L’Érythrée

Béréenne attitude

A voir aussi
  1. Pour le verset: « si tu crois de tout ton coeur » qui n’est pas dans toutes les traductions, voir cet autre article: Le baptême de l’eunuque Ethiopien : si tu crois de tout ton coeur …
  2. Pour la fonction d’eunuque de façon générale, voir l’article: Les eunuques gouverneurs
D’autres sites comportant entre autre des photos
  1. Mission archéologique Suisse au Soudan: Cliquer et faire tourner avec la souris les trois vues panoramiques des trois sites archéologiques de Kerma (entre autre photos à voir dans ce site)
  2. Vue de Kerma
  3. Un des sites de Kerma
En encore …
  1. www.egyptologica.be
  2. http://www.traveladventures.org/continents/africa/yeha.html
  3. kap-chagny.pagesperso-orange.fr
  4. www.toiquiviensdethiopie.com
  5. www.clio.fr
  6. billygambelaafroasiaticanthropology.wordpress.com
Des cartes
  1. www.mapandmaps.com
  2. uctscholar.uct.ac.za
Ethiopie, Ethiopien dans la bible
  1. Le mot Éthiopie dans la bible
Publicités