Le cycle de l’eau contenait-il suffisamment d’eau pour recouvrir la terre ?

Après plusieurs jours de pluie torrentielle,  certaines routes se transforment en rivière,  des cours-d’eau débordent et il arrive que l’eau monte de plusieurs mètres dans différentes vallées de notre planète. Pour que le sommet d’une montagne même toute petite, soit recouvert d’eau, combien faudrait-il de jours de pluie ? Imaginons deux semaines d’averses ininterrompues ou même 2 mois,  les cours-d’eau monteraient d’un mètre,  voir de quelques mètres mais l’eau ne recouvrirait pas la plus petite montagne.  Il y aurait très vite insuffisamment de nuages pour continuer à pleuvoir. C’est à dire, les nouveaux nuages se formeraient par l’évaporation de l’eau des mers-océans abaissant leur niveau et reculant le submergement des terres. (A noter que l’océan mondial est et reste à 0 mètre, il semblerait qu’il n’ait jamais changé de niveau). Non, le cycle de l’eau ne contient en lui-même pas suffisamment d’eau pour inonder les plaines et recouvrir les montagnes. Techniquement, le déluge de Noé n’a pas pu avoir lieu, avec le cycle de l’eau tel que nous le connaissons. Dans La Bible, nous découvrons que  les eaux du déluge sont venues des cieux mais encore des profondeurs de la terre, du grand abîme.

Des réservoirs d’eau douce cachés sous l’océan

Une équipe de scientifiques de l’université de Flinders en Australie a découvert d’immenses réservoirs d’eau douce cachés sous l’océan. Il s’agit là d’une grande découverte publiée dans le magazine Nature 

La création dans Le Proverbe 8

L’Eternel m’a créée (moi la sagesse) la première de ses oeuvres,  Avant ses oeuvres les plus anciennes. (la sagesse a) été établie depuis l’éternité, Dès le commencement, – avant l’origine de la terre. – Je fus enfantée quand il n’y avait point d’abîmes, – Point de sources chargées d’eaux; Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée; Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde. Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là; – Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme, – Lorsqu’il fixa les nuages en haut, – Et que les sources de l’abîme jaillirent avec force, – Lorsqu’il donna une limite à la mer, – Pour que les eaux n’en franchissent pas les bords, Lorsqu’il posa les fondements de la terre, J’étais à l’oeuvre auprès de lui, Et je faisais tous les jours ses délices, Jouant sans cesse en sa présence,  Jouant sur le globe de sa terre, Et trouvant mon bonheur Parmi les fils de l’homme.

Des pierres regorgeant d’eau : les ringwoodite

Les entrailles de la terre seraient donc remplies de ringwoodite, ce qui correspondrait à une quantité d’eau impressionnante, d’environ trois fois celle de tous les océans réunis. Steve Jacobsen explique dans une interview au Guardian qu’il est impossible de puiser dans cette réserve d’eau. Selon lui, cette eau servirait de «tampon» avec les océans. Il existerait des cycles d’échange entre les profondeurs et la surface.

 

Ces nouvelles informations pourraient chambouler pas mal de détails sur ce que nous pensions connaître de notre planète.

Si la présence de poches d’eau sous les mers était déjà connue de la communauté scientifique, on ne s’attendait pas à ce qu’elles s’y trouvent en quantité si importante. D’après Vincent Post, l’hydrologue et auteur principal de l’étude, leur contenu est 100 fois supérieur à la totalité d’eau extraite sous terre depuis 1900. Les réserves d’eau récemment découvertes au large de l’Australie, de la Chine, de l’Amérique du Nord et de l’Afrique du Sud ne sont pas tout à fait des réserves d’eau douce à proprement parler. Il s’agit en réalité d’eau saumâtre mais qui présente un taux de salinité extrêmement bas.

Les réservoirs dans la Bible

Psaumes 33:7: Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, Il met dans des réservoirs les abîmes.

Le terme abîme dans La Bible

Le déluge de Noé dans La Genèse 7:11 (et Genèse 8:2 pour la fin du déluge) L’an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là – toutes les sources du grand abîme jaillirent, – et les écluses des cieux s’ouvrirent.

En hébreu, grand abîme, tehowm, se trouve dans 34 versets. Lors de l’instauration des récents dictionnaires bibliques, personne n’imaginait que la terre puisse comporter de l’eau sous les océans. Les traducteurs ont donc transposé de l’hébreu en français, ce qu’ils connaissaient, ce qu’ils étaient capables d’imaginer, de concevoir. Ils traduisent grand abime (tehowm) ainsi :

  • profond, profondeurs, lieux profonds, abîme, le profond, la mer
  • Eaux (des eaux souterraines)
  • Profondeur, mer, abîmes (de la mer)
  • Océan primitif, profondeur
  • Profond, profondeur (de fleuve)
  • Abîme, Scheol (séjour des morts)

Conclusion

En considérant que l’eau des abîmes provenait des poches d’eau douce sous les océans, il devient  techniquement envisageable que le déluge ait pu se dérouler comme La Bible le décrit et donc qu’il ait recouvert la terre et les montagnes présentes à cette époque.

Béréenne attitude

Sources:

20minutesPointFR : Les résultats d’une étude confirment la présence potentielle d’un gigantesque réservoir d’eau souterrain…

notre-planetePointInfo : Des océans gigantesques dans les profondeurs de la Terre ?

maxisciencesPointCom : Un océan gigantesque découvert à 700km sous la surface de la Terre

consoglobePointCom : 500 000 km3 d’eau douce trouvés sous l’océan

Publicités