Les références données pour démontrer que le nouveau testament affirme que Dieu sauve tous les hommes sont les suivantes : Jean12:32 – Jean1:9 – Jean3:16 – Romains5:18 – 1Timothée4:10 – 1Timothée2:4. En mettant ces références bout à bout, elles indiquent que Dieu sauve tous les hommes. Or en prenant le contexte immédiat de chaque référence, il s’avère que toutes sont précédées ou suivies de versets qui démontrent autre chose.

Quelques exemples

La première référence donnée:

Jean12:32 Et moi, si je suis élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi-même.

Le contexte de cette première référence:

Celui qui affectionne sa vie, la perdra ; et celui qui hait sa vie dans ce monde-ci, la conservera pour la vie éternelle. (…)  Et moi, si je suis élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi-même.

La 2ème référence:

Jean1:9 la vraie lumière était celle, qui, venant dans le monde, éclaire tout homme

Le contexte de cette 2ème référence:

la vraie lumière était celle, qui, venant dans le monde, éclaire tout homme (…)  et le monde ne l’a pas connu.  Il vint chez soi ; et les siens ne l’ont pas reçu.  Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu

La 3ème référence:

Jean3:16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle

Le contexte de cette 3ème référence:

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. (…) Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.  Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.  Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées

Question

Peut-on réellement affirmer que Dieu sauve tous les hommes en donnant la référence de plusieurs versets ?  Dans les exemples ci-dessus, il n’y a que le contexte immédiat des 3 premières (Jean12:32 – Jean1:9 – Jean3:16).  En regardant dans La Bible, le contexte des 3 références suivantes  (Romains5:18 – 1Timothée4:10 – 1Timothée2:4), les passages qui les suivent ou les précèdent disent eux aussi autre chose.

Qu’ont souhaité dire les apôtres?

Dans ces passages, « tous les hommes » signifient toutes les sortes d’hommes, c’est à dire aussi les païens. Les premiers chrétiens étaient tous juifs et beaucoup seront surpris qu’il puisse exister des païens chrétiens.

Les auteurs de La Bible ont écrit des textes suivis,  souvent avec une introduction, une conclusion, parfois même avec une thèse et une antithèse. Prendre des versets isolés de leur contexte à partir de différents livres de La Bible, puis les mettre ensemble, permet de faire dire aux textes pratiquement tout ce que l’on souhaite, même et surtout ce qu’ils ne disent pas. Paul et ses coauteurs écrivent  souvent dans un même chapitre  : une proclamation de la grâce, et une proclamation de la foi, une proclamation de la souveraineté de Dieu, et des exhortations à marcher avec droiture, justice et amour, et des mises en garde contre ce qui est faux,  toujours dans le même chapitre, et bien souvent encore des encouragements.  Relever  une même chose et faire ressortir cette seule chose à partir de plusieurs lettres ne peut jamais refléter la pensée de l’Évangile.

Moins encore, en ne prenant qu’une partie d’un passage complet.

Les chapitres et les versets ont été créés après coup pour simplifier la lecture de La Bible. Un sujet peut donc ne pas être ‘traité’ en entier dans un unique chapitre, c’est pourquoi, lire les livres de La Bible en suivant est indispensable à sa compréhension.  Les thèmes étudiés seront alors inclus dans une vision globale de l’enseignement des prophètes, de Jésus et des apôtres, et objectivement relevés.

Dans le même ordre d’idées, les calendriers bibliques et les plants de lecture invitent la plupart du temps à lire La Bible en tout sens. D’autres calendriers proposent un unique verset à lire chaque jour, verset parfois accompagné de commentaires.  Le minuscule passage à lire, le verset ‘du jour’ n’est qu’un échantillon de Bible. Les commentaires autour du thème du jour (du verset du jour) ne sont pas les enseignements des prophètes, de Jésus et des apôtres, ce ne sont que des commentaires.

Béréenne attitude