Extrait d’un article de rencontrer Dieu com

« La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée » Esaïe 45.23

(…) Lee Strobel, diplômé de Droit de la faculté de Yale, anciennement grand journaliste au Chicago Tribune et autres quotidiens, spécialiste dans les enquêtes criminels.

(…) à la conversion subite de sa femme, Lee fut très déçu. C’est alors qu’il décida de faire une enquête poussée sur le christianisme dans le but de démontrer à sa femme et à lui même la fausseté de toutes ces histoires sur Jésus et sur Dieu, en espérant bien lui prouver son erreur concernant des récits qu’il considérait comme des comptes légendaires sans réels fondements.

(…)  il est allé consulter une douzaine d’experts (…) et il les a soumis à un interrogatoire croisé en leur posant des questions telles que savoir si le nouveau testament est digne de foi, s’il existe des traces historique de Jésus en dehors de la Bible, s’il existe des raisons d’envisager l’historicité et la véracité de la résurrection.

(…) Dimanche 8 novembre 1981. Je me suis enfermé dans mon bureau pour passer l’après-midi à évoquer mon itinéraire spirituel de 21 mois. Je m’étais interrogé et avais analysé les réponses en efforçant de garder un esprit aussi ouvert que possible. J’avais accumulé une masse critique de documentation et les données avaient éclairci le cas. Restait à savoir ce que j’allais en faire.

-Peut-on se fier aux biographies de Jésus ?
-Les biographies de Jésus résiste-t-elle à un examen poussé ?
-Peut-on se fier aujourd’hui à l’état de conservation des biographies de Jésus
-Quels sont les témoignages sérieux en faveur de Jésus, en dehors de ces biographies ?
-Biographies de Jésus et archéologie : confirmation ou contradiction ?
-Le Jésus de l’histoire et le Jésus de la foi sont-ils un seul et même homme ?
-Jésus était-il vraiment convaincu d’être le Fils de Dieu ?
-Est-ce que Jésus était fou de se prétendre le Fils de Dieu ?
-Est-ce que Jésus réunissait en lui les attributs de Dieu ?
-Jésus était-il le seul à correspondre à la figure du Messie ?
-Etc, etc

J’avoue m’être trouvé pris au piège par une telle quantité de présomptions en faveur de Jésus Fils unique de Dieu. Assis à mon bureau, ce dimanche après-midi, je hochai la tête, éberlué. J’avais vu des accusés expédiés à la chambre d’exécution pour des preuves bien moins convaincantes ! Le total des faits et données pointait sans aucun doute dans la direction d’une conclusion à laquelle je regrettais un peu d’être arrivé.

À vrai dire, mon désir avait été de prendre la déification de Jésus pour un développement légendaire du à des personnes de bonne volonté mais manquant de jugement, qui avaient transformé un sage en Fils de Dieu mythologique. Cela me paraissait sans danger et me rassurait car, en définitive, un prédicateur d’apocalypse itinérant du Ier siècle n’aurait rien à exiger de moi. Alors que je m’étais plongé dans mon enquête en pensant que cette explication par la légende tombait sous le sens, j’en ressortais convaincu qu’elle ne reposait sur rien.

Ce qui a tranché la question, pour moi, c’est la fameuse étude de A.N Sherwin-White, grand historien classique de l’université d’Oxford. Il a fait une étude serrée sur le rythme des enjolivements légendaires dans l’antiquité. Avec le résultat suivant : même deux pleines générations ne suffisaient pas pour que des ajouts légendaires viennent effacer un noyau historique solide. Passons donc au cas de Jésus. Sur le plan historique, la nouvelle de son tombeau vide, les récits par des témoins directs de ses apparitions après sa résurrection, et la conviction qu’il était effectivement le Fils unique de Dieu ont surgi quasiment tout de suite.

Le credo de la première épître aux corinthiens au chapitre 15, affirmant la mort de Jésus pour nos péchés, et faisant la liste des occasions où il est apparu après sa résurrection à des témoins nommément cités, était déjà récité par les chrétiens dans … lire l’article en entier dans le blog : rencontrer Dieu com

Publicités