Par David Wilkerson

Je suis sûr que dès le début de sa marche avec Christ, Paul a enduré de terribles situations. Et, comme la plupart d’entre nous, il a probablement espéré que s’il avait suffisamment confiance dans le Seigneur, il serait protégé de tous problèmes.  La première fois que Paul a été jeté en prison par exemple, il a peut-être crié pour être délivré : « Seigneur, ouvre les portes de la prison. Sors-moi d’ici pour la cause de l’évangile ! » De même, son premier naufrage en bateau a probablement dû éprouver sévèrement sa foi. Et son premier lynchage l’a peut-être amené à remettre en cause la capacité de Dieu à tenir Ses promesses : « Seigneur, Tu as promis de me protéger. Je ne comprends pas pourquoi j’endure cette horrible épreuve. »  Mais les choses sont devenues encore pires pour Paul. L’Ecriture nous donne peu d’indices qui indiqueraient que l’apôtre a jamais connu un grand soulagement dans ses maux.  Je crois que lors de son second naufrage, Paul a dû penser : « Je sais que le Seigneur demeure en moi et donc Il doit avoir une raison pour cette épreuve. Il m’a dit que toutes choses travaillaient ensemble pour ceux qui aiment Dieu et qui sont appelés selon Ses desseins (voir Romains 8 : 28). Si c’est Son chemin pour qu’il y ait une grande manifestation de la vie de Christ en moi, alors qu’il en soit ainsi. Couler ou nager, ma vie est dans Ses mains. »  Lors du troisième naufrage, Paul a probablement dit : « Regardez-moi, vous tous les anges dans la gloire ! Regardez-moi, vous tous les horribles démons de l’enfer. Regardez-moi, vous tous frères ou pécheurs. Je vais une fois de plus dans les eaux profondes et sombres et je veux que vous sachiez que la mort ne pourra pas me retenir ! Dieu m’a dit que je n’avais pas fini et je ne vais pas partir. Je ne vais pas demander à mon Seigneur pourquoi je suis ainsi mis à l’épreuve. Je sais juste que cette situation de mort va s’achever dans une grande gloire pour Lui. Alors regardez comment ma foi devient aussi pure que l’or ! »  En fait, nos situations de mort sont destinées à mettre fin à certaines de nos luttes personnelles. Notre Père nous amène en un lieu où nous réalisons que nous devons complètement dépendre de Christ ou alors nous ne nous en sortirons jamais. Il veut que nous disions : « Jésus, à moins que Tu ne me délivres, c’est sans espoir. Je mets toute ma confiance en Toi pour t’en occuper entièrement ! »

Par David Wilkerson

Today A Ministry of World Challenge  TUESDAY, DECEMBER 3, 2013  JE N’ABANDONNE PAS !  by David Wilkerson [May 19, 1931 – April 27, 2011] Read this devotion online: http://sermons.worldchallenge.org/fr/node/25551?src=devo-email

David Gwen Wilkerson

Publicités