La philosophie

Colossiens 2:8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Copie de Colossiens 2:8 dans une autre traduction française (BFC) Prenez garde que personne ne vous séduise par les arguments trompeurs et vides de la sagesse humaine : elle se fonde sur les traditions des hommes, sur les forces spirituelles du monde, et non sur le Christ.

Les sophistes

Les sophistes sont en grec des suzetetes, que le français traduit parfois par « disputeurs ». Ils exercent la rhétorique: science de l’action du discours sur les esprits, science de la persuasion.

1Corinthiens1, extraits: Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Evangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.  Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, Et j’anéantirai l’intelligence des intelligents.  Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur (suzetetes – sophiste) de ce siècle ? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse : nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,  mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. (Chapitre 3:18ss) Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit : Il prend les sages dans leur ruse.  Et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu’elles sont vaines (= vide, creuse)

L’ascétisme

Les ascètes, en grec: ethelothreskeia (1)

Colossiens 2:23 Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire (ethelothreskeia), de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair.

Le gnosticisme (Il n’existe pas encore en temps que tel, à cette époque)

1Timothée6:20 O Timothée, garde le dépôt, (le bon enseignement) en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science (en grec: gnosis, en français: science, connaissance)

Les personnes instruites qui, en voyant la création, ne voient pas son créateur

Extraits de Romains 1  (BFC): C’est mon devoir d’aller auprès de tous, les civilisés comme les non-civilisés, les gens instruits comme les ignorants. C’est pourquoi j’ai ce désir de vous apporter la Bonne Nouvelle, à vous aussi qui habitez Rome. C’est sans crainte que j’annonce la Bonne Nouvelle : elle est en effet la force dont Dieu se sert pour sauver tous ceux qui croient, les Juifs d’abord, mais aussi les non-Juifs. En effet, la Bonne Nouvelle révèle comment Dieu rend les humains justes devant lui : c’est par la foi seule, du commencement à la fin, comme l’affirme l’Écriture : « Celui qui est juste par la foi, vivra. » Du haut du ciel, Dieu montre sa colère parce que les êtres humains sont pécheurs et parce qu’ils font le mal. Par leurs mauvaises actions, ils empêchent la vérité d’agir. Oui, ce qu’on peut connaître de Dieu est clair pour eux, parce que Dieu les a éclairés. La puissance sans limites de Dieu et ce qu’il est lui-même sont des réalités qu’on ne voit pas. Mais depuis la création du monde, l’intelligence peut les connaître à travers ce qu’il a fait. Les êtres humains sont donc sans excuse. En effet, ils ont connu Dieu, mais ils ne lui ont pas rendu gloire et ils ne l’ont pas remercié. Pourtant, c’est ce qu’on doit faire pour Dieu. Au contraire, leurs idées sont devenues fausses, et leur cœur sans intelligence a perdu la lumière. Ils disent qu’ils ont la sagesse, mais ils sont devenus fous. Au lieu d’adorer le Dieu glorieux qui ne meurt pas, ils ont adoré des objets. Ces objets représentent une personne, qui doit mourir, ou bien des oiseaux, des animaux à quatre pattes et des serpents. À cause de cela, Dieu les a laissés faire les actions mauvaises qu’ils voulaient, et ainsi, ils salissent eux-mêmes leurs corps de façon honteuse. 25Ils ont remplacé le vrai Dieu par des faux dieux, ils ont adoré et ils ont servi ce que Dieu a créé à la place du Créateur. Louange à lui pour toujours ! Amen !

Copie de Romains 1 dans la traduction française PDV : (…)En effet, depuis que Dieu a créé le monde, ses qualités invisibles, c’est-à-dire sa puissance éternelle et sa nature divine, se voient fort bien quand on considère ses œuvres. Les humains sont donc inexcusables. Ils connaissent Dieu, mais ils ne l’honorent pas et ne le remercient pas comme il convient de le faire à son égard. Au contraire, leurs pensées sont devenues stupides et leur esprit insensé a été plongé dans l’obscurité. Ils se prétendent sages mais ils sont fous: au lieu d’adorer la gloire du Dieu immortel, ils ont adoré des statues représentant l’homme mortel, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles. C’est pourquoi Dieu les a abandonnés à des actions impures, selon les désirs de leur cœur, de sorte qu’ils se conduisent d’une façon honteuse les uns avec les autres. Ils échangent la vérité concernant Dieu contre le mensonge ; ils adorent et servent ce que Dieu a créé au lieu du Créateur lui-même, qui doit être loué pour toujours! Amen.

Béréenne attitude

(1) D’après le psychanalyste austro-américain, Theodor Reik, (1888-1969), l’autopunition pour les premiers moines chrétiens et les ascètes devient un moyen d’excitation sexuelle. L’augmentation de la souffrance produit l’extase. L’Église est amenée à défendre des pratiques expiatoires trop sévères parce qu’elles aboutissent fréquemment à la satisfaction sexuelle.

Publicités