Dans la vie de tous les jours,  nous faisons tous des discriminations. Si nous n’en faisons pas en fonction de la couleur de la peau, il y a d’autres façons d’en faire. En fonction de la profession,  de la tendance politique, de la présentation de la personne (son physique, ses habits, sa gestuelle), tu es de la campagne, de la ville …  instruit, plus instruit, moins instruit …  tu as une grosse voiture, un téléphone portable minable, tu proviens d’une banlieue,  d’un village cossu … tu es une femme, un homme … tu fais partie de telle dénomination … tu  fais partie d’une église locale, ou tu ne fais pas partie d’une église locale, etc.

La couleur des yeux?

Dans l’Iowa aux Etats-Unis, 5 ans après la reconnaissance des personnes de couleurs en tant que … personne, une institutrice a fait une expérience sur le racisme avec ses élèves. Jane Elliot  enseignait dans le petit village de Riceville, où l’ensemble de la population blanche était habituée à discriminer les afro-américains et les hispaniques

Les personnes ‘de couleur’ ont pu devenir citoyennes à part entière (droit de vote, etc) aux USA en 1970, après un très grand pas en 1965.  Les femmes blanches votaient toutes depuis 1920 déjà, les premières dans l’un des états d’Amérique, en 1869. Les français d’outre-mer n’ont plus été discriminés en 1956 et les femmes françaises ont pu voter en 1944. Au Canada, les anabaptistes (Amish, Mennonite, Hutterite) ont cessé d’être discriminé en 1972, aux USA en 1973 et en Suisse, en 1848.  Auparavant, des lois les empêchaient (d’êtres citoyens et) d’acheter des terres et des maisons.

Les enfants qui ont participé à l’expérience dont il était question précédemment, avaient entendu depuis leur plus jeune age différents préjugés sur les personnes de couleur. En 1970, cette institutrice fera comprendre à sa classe ce qu’est le racisme (la discrimination de façon générale) en créant deux groupes d’enfants selon la couleur de leurs yeux. Sa classe était composée uniquement d’enfants blancs. Les uns seront considérés comme intelligents et sages et  bénéficieront de privilèges. Ils pourront par exemple, rester plus longtemps à la récréation. Le deuxième groupe d’enfants sera lui, discriminé, rabaissé, considéré comme moins bien que le premier groupe, en fonction de la couleur des yeux uniquement. Ce deuxième groupe aura par exemple, moins de temps pour jouer à la récréation. Jane Elliot, leur institutrice, filmera alors les réactions des très jeunes élèves et cette expérience fera le tour du monde et sera montrée comme outil de travail contre le racisme dans différentes écoles.

Plusieurs critiques se sont élevées vis à vis de cette expérience. En effet, les enfants avaient été passablement chamboulés … pendant quelques jours. Un des enfants de cette classe par contre, celui qui était discriminé chaque jour, (à cause de son surpoids) avait vécu cette expérience très différemment des autres. Lui avait cessé d’être discriminé après des années de mal-être. C’est le but même de cette expérience: vivre un jour « dans la peau » de ceux qui sont discriminés constamment, et réaliser que d’autres vivent (le chamboulement de) cette expérience tous les jours.

15 minutes!

C’est le temps mis par les élèves pour devenir discriminatoires envers les enfants dont les yeux n’étaient pas de la même couleur que les leurs (Les enfants étaient tous blancs de peau, les enfants aux yeux clairs formeront un groupe et les enfants aux yeux bruns, l’autre groupe)

Dans une guerre, dans n’importe quelle guerre, c’est à dire, avec des combattants de n’importe quelle culture, pays, couleur de peau, instruction, classe sociale, profession, il faut 15 jours aux adultes pour perdre la notion de la souffrance de l’autre, pour perdre la notion de l’autre …

En 15 minutes, l’ensemble des élèves qui avaient les yeux d’une certaine couleur se sentiront supérieurs, meilleurs, que l’autre moitié de la classe. Et cette dernière partie se sentira elle, au-dessous des autres, aussi en très peu de temps. Jane Eliotte, leur institutrice, ne pensait pas voir la construction du racisme de façon si évidente et si rapidement. Voir ses « gentils » élèves devenir méprisants, orgueilleux, en quelques minutes,  et d’autres devenirs timides ou encore moins bons à l’école, lui permettra de comprendre comment déconstruire le racisme.

Le lendemain, elle avait inversé les rôles donnant la place des ‘mieux’ à ceux qui avaient été considérés comme ‘moins bien’, discriminant ceux qui ne l’avaient pas été le premier jour. Le 3ème jour, le ‘jeu’ s’est terminé avec des explications et des ‘remises à plat’ des relations entre les élèves. Ces derniers avaient subi comme un électrochoc. Leur maitresse avait poussé le ‘jeu’ très loin, en affirmant elle-même au départ que les enfants aux yeux de telle ou telle couleur étaient plus sages, plus intelligents, etc, etc. Très vite, elle s’adoucira, alors que les élèves surenchériront toujours plus. Eux deviendront de plus en plus … méchant … c’est le mot, alors que l’autre groupe se sentira très vite « inférieur ».

Des années après, cette institutrice avait retrouvé ces enfants-là devenus adultes. Tous avaient été marqués par cette expérience. Plusieurs anciens élèves diront qu’elle a changé leur regard sur les autres, pour leur vie entière (dans le bon sens). Si vous avez une même ‘bonne idée’, il serait sage d’en parler et d’y réfléchir longuement auparavant car même en voulant bien faire…

Le racisme, ça se construit.
Et puisque ça se construit,
ça peut aussi se déconstruire.
Jane Elliott

Combien d’années pour déconstruire?

En vivant un seul jour dans la peau d’une personne discriminée, les enfants avaient réalisé ce qu’était le racisme. Un seul jour, un seul. Des adultes mettraient-ils plus d’un jour pour le réaliser et en sortir? Sans être mis à la place de l’autre, est-ce possible? Peut-on se mettre à la place de l’autre sans y être obligé? Se mettre à la place de l’autre, ne serait-ce pas tout simplement réaliser ce qu’est un être humain. Ce que nous sommes nous-mêmes? Réaliser notre propre besoin de reconnaissance, d’appartenance, n’est-ce pas réaliser celui de l’autre et donc que nous sommes tous d’une même nature?

De nos jours

En restant dans l’exemple des États-Unis, des décennies de déconstruction n’ont toujours pas permis à chacun de sortir du racisme. Mais le racisme est bien géographique. C’est à dire, il est en fonction de l’éducation reçue, de ce que chacun dit et entend autour de lui.

De nos jours, en plus de notre éducation et lieu d’habitation, les médias jouent un grand rôle dans la construction-déconstruction du racisme. Ce que nous entendons provoque nos pensées, et nos pensées provoquent nos paroles et nos paroles nos actes … et nos enfants nous écoutent et nous regardent vivre et écoutent-lisent eux aussi de mêmes médias. Nous lisons et entendons beaucoup de choses mais est-ce réellement des informations fondées? Oui, il y a souvent des chiffres : 10 morts, 200 cambriolages …  mais souvent ces chiffres sont isolés de références. 200 cambriolages dans une ville de 10’000 habitants, c’est énorme. Mais dans une ville de 4’000’000 d’habitants,  200 cambriolages ce n’est rien du tout. Ne nous laissons pas influencer par les chiffres, les graphiques et autres histoires vécues! Et devant des informations véritables, et même si la situation empirait, les évangiles nous disent encore et encore de  …  compter sur Dieu et d’aimer. D’aimer tous!

En Europe, nous avons souvent montré du doigt les américains blancs ou encore les afrikaners (Afrique du Sud) pour leur ségrégation raciale. Mais ce pourrait-il qu’en Europe plusieurs nids de discrimination grossissent?

Le racisme et l’esclavage, deux choses différentes

De nos jours, la plupart des esclaves d’Europe ont été vendus par une personne de leur famille ou de leur village. (Cliquez sur cet(te) article/vidéos sur les esclaves de nos pays d’Europe). Ce n’est donc pas une question de racisme mais d’argent. Aux USA, avant l’arrivée des africains, des blancs étaient utilisés pour les travaux fatigants et dangereux. Après 5 à 7 ans de travail pour un maitre, ces blancs plus ou moins esclaves, et appelés indentured servants, pouvaient acquérir une terre et travailler librement pour eux-mêmes. Les premiers africains (de 1619 à 1660) eurent tous les mêmes droits (et devoirs) que l’ensemble  des blancs en tant qu’ indentured servants. Les noirs furent eux aussi libérés au bout de 5-7 ans, ils reçurent un lopin de terre et des outils pour la travailler.  Plus de la moitié des Européens blancs qui arrivaient à ces époques en Amérique étaient des indentured servants.

Petit à petit, la séparation se fit par la couleur de la peau. Lorsque l’esclavage cessera aux USA, il ne restera que le racisme …

L’expérience des enfants de 1970

Si vous n’avez jamais entendu parler de cette expérience, l’extrait suivant peut être choquant et mal compris. Il est important d’avoir lu l’explication qui précède.

Dans la vidéo, l’extrait (en français) démontre clairement que les enfants répètent ce qu’ils ont entendu à la maison.

Qu’entendent nos propres enfants à la maison?

Veillons sur nos paroles, nos regards, et déjà sur nos pensées …

(Je n’ai pas retrouvé l’expérience en entier que pourtant j’avais vue en français (plus d’une heure de film non sous-titré)

La ségrégation

Après la libération des esclaves, les lois Jim Crow s’imposèrent dans tous les Etats d’Amérique. Ces lois arrivent en Europe. C’est à dire, ces façons de faire arrivent en Europe. Dans plusieurs Etats d’Amérique les noirs et les blancs ne pouvaient pas cohabiter, il y avait des restaurants pour blancs et d’autres pour noirs, des coiffeurs pour blancs et d’autres pour noirs, des écoles pour blancs, des écoles pour noirs, etc, etc. Même si en Europe de telles lois n’existent pas, dans la pratique, il y a de plus en plus de clivage informel en fonction de la couleur de peau. Les discothèques sont souvent montrées du doigts car elles refusent à l’entrée les personnes de couleurs. Mais les villes sont en train de se découper en morceau.  Nous pouvons faire nos courses dans la boutique de tel continent, aller chez le coiffeur de tel continent … habiter le quartier dont la population est principalement blanche … ou  habiter le quartier dont la population est mélangée …

Béréenne attitude

Quelques dates et événements importants aux États-Unis

90 à 108 millions d’esclaves africains en quatre siècles

15 à 18 millions d’esclaves arrivés en Amérique

75 à 90 millions d’esclaves jamais arrivés en Amérique

(car mort au cours de la capture, du trajet jusqu’au navire, de la traversée ou encore dans les entrepôts) (75 millions de morts + 15 millions de vivants = 90 millions d’esclaves en tout/ en reprenant les plus petits chiffres. En reprenant les chiffres plus grands, cela fait: 90 millions de morts + 18 millions de vivants = 108 millions d’esclaves en tout)

… et ils y a tous leurs enfants que les millions d’esclaves ont fait, une fois arrivé en Amérique et leurs petits enfants, etc …

1619 à 1750 : début de l’esclavage des africains qui remplace petit à petit les indentured servants noirs et blancs (et certainement encore indiens?)

1650-1700 : un esclavage à fondement racial s’institutionnalise progressivement, à un rythme variable selon les colonies

A partir de 1688 : Le graduellisme et d’autres formes d’abolitionnisme, ont permis une sortie progressive du système esclavagiste de tous les États du Nord, la Pennsylvanie en tête. Cet État était composé principalement de quakers, des chrétiens qui pensaient qu’on ne devient pas chrétiens car nés dans une famille ou une culture chrétienne mais par conversion et changement radical de priorité, de raisonnement, de considération (born-again)(voir l’article de ce blog sur les anabaptistes)

1759:  La Pennsylvanie interdit les pratiques esclavagistes

1777:  Le Vermont aboli l’esclavage

1780-1808: La Pennsylvanie interdit entièrement l’esclavage en 1780,  le Massachusetts et le New Hampshire en 1783, le Maryland l’importation d’esclaves en 1783, la Caroline du Nord en 1786, le territoire du Nord-Ouest en 1787, la Caroline du Sud en 1803. La traite est abolie définitivement dans tout le Nord et l’Ouest des USA en 1808. Elle continuera encore plusieurs années clandestinement.

1861-1865 : guerre de sécession: Cette guerre ne concerne pas directement l’abolition de l’esclavage ni pour le Nord ni pour le Sud,  l’enjeu principal était de rester ou de ne pas rester un Etat uni aux autres Etats, c’est à dire, de ne pas couper en deux, les USA.

11 États du Sud cessent de faire partie des Etats-Unis, ils sont tous esclavagistes. Ils se regroupent en confédération. 18 États du Nord (et de l’Ouest) sous l’égide d’Abraham Lincoln se groupent eux avec 5 États «frontaliers du Sud et du Nord». Si les 5 Etats « du milieu » sont encore esclavagistes, les Etats du Nord n’ont plus d’esclaves depuis longtemps

Carte

Etats du Nord et de l’Ouest sans esclaves (l’Union) et les Etats du Sud avec esclaves (les Confédérés)

union confédéré

Note:
8’000’000 blancs en tout dans les 11+5 états esclavagistes
7′ 615 ‘000 blancs sans esclave du tout
0’00 3’000 blancs avec plus de 100 esclaves

1865 :  fin de l’esclavage dans tous les États

1868 : 14ème amendement : égalité dans la citoyenneté ( en matière de droit de vote)

1873 :  la Cour Suprême déclare qu’il y a deux sortes de citoyenneté: une pour l’ensemble des USA et la deuxième pour chaque État à lui tout seul. Les noirs peuvent voter pour des questions qui concernent tous les États mais chaque État fait comme il veut avec ses citoyens. (Le but était de rester uni et non pas la fin de la ségrégation)

1876 :  instauration des lois Jim Crow  dans les Etats du Sud qui impose des séparations entre personne à couleur de peau différente (voir quelques exemples tout en bas de cet article)

1883 : la Cour Suprême décrète que le 14ème amendement interdit aux Etats de pratiquer la discrimination mais pas aux individus. (C’est à dire, qu’un propriétaire ou un employeur ou un directeur d’école fait comme il veut …)

1920 : les membres du Ku Klux Klan sont estimés à 4 millions pour 105 millions d’américains

1946 : La Cour Suprême bannit la ségrégation dans les autobus qui circulent entre les états

1952 : L’Université du Tennessee admet son premier étudiant noir

1955 :
– Emmet Till, agé de 14 ans sera kidnappé et lynché à Money au Mississippi le 28 août 1955
– Rosa Parks est arrêtée parce qu’elle refuse de céder son banc d’autobus à un homme blanc arrivé après elle dans un autobus de la Montgomery le premier décembre
– Boycott historique débutant à Montgomery le 5 décembre ( Martin Luther King, pasteur baptiste, élu président de la campagne de boycottage)

1956 :
– La maison de Martin Luther King, le pasteur baptiste, est bombardée
– Première étudiante noire admise à l’Université d’Alabama
– La Cour Fédérale rend sa décision concernant la compagnie d’autobus de Montgomery : la ségrégation viole la Constitution.

1957 : Chrétiens noirs et blancs se rassemblent à Washington pour prier pour les droits civiques des noirs. C’est la plus grosse démonstration publique impliquant des blancs et des noirs.

1962 : Plusieurs églises à l’usage des noirs sont brûlées

1963 :
– Discours de Martin Luther : I have a dream
– 16 églises baptistes sont bombardés à Birmingham, tuant 4 fillettes, le 15 septembre.  Thomas Blanton, membre du Klu Klux Klan, sera condamné en … 1997

1964 :
– fin des lois Jim Crow (voir quelques exemples tout en bas de cet article)
– Marche pour les droits civiques de Selma à Montgomery

1965 :
– loi interdisant toute forme de discrimination dans les lieux publics
– suppression des examens et autres impôts pour devenir électeur aux États-Unis

1970 : 15ème amendement :  égalité de tous les citoyens devant la loi …

La population du premier état à avoir aboli l’esclavage en 1688 ne regarde certainement plus depuis longtemps à la couleur de peau des uns et des autres

Au cinéma, des acteurs de différentes couleurs de peau sont introduits dans les films, bien qu’il restera quelques séries télévisées avec uniquement des acteurs noirs ou blancs. Récemment, dans la saga à succès Twilight, par exemple, il n’y a pas d’acteurs noirs dans les rôles principaux.

2008 :  élection de Barack Obama

2012 : le pasteur blanc d’une église baptiste refuse de marier un couple noir

2015 : deux amis sont arrêtés, un noir et un blanc. La différence de traitement est énorme. Blessé sans raison par la police, Thabo Sefolosha porte plainte et reçoit en réaction trois chefs d’accusation. Il obtiendra exceptionnellement réparation car (dans le désordre ?)  il est Suisse, il est basketteur célèbre, il a les moyens de se payer un avocat

2016: le racisme fait partie de l’enjeu des élections présidentielles actuelles, les bavures policières en tête

Sources

  1. 2016 : les noirs dans le viseur de la police
  2. 2015 : Thabo Sefolosha, basketteur suisse et célèbre
  3. 2012: un pasteur blanc refuse de marier un couple noir
  4. L’esclavage par l’image
  5. Mortalité des esclaves sur sol africain
  6. Population des USA en 1920
  7. Racisme
  8. Sos racisme

Exemples de lois Jim Crow dans différents États

Alabama

Infirmières: «Aucune personne ou société n’exigera de n’importe quelle infirmière féminine blanche de travailler dans les salles d’hôpitaux, publics ou privés, dans lesquels des nègres sont placés.»

Autobus: « Toutes les stations de cet État, quelle que soit la compagnie de transport, devront avoir des salles d’attente et des guichets séparés pour les blancs et pour les personnes de couleur. »

Transports ferroviaires: « Les conducteurs de train de voyageurs doivent assigner à chaque passager le wagon ou le compartiment qui lui est destiné selon sa couleur. »

Restaurants: « Tout restaurant ou tout autre endroit où est servi de la nourriture sera illégal s’il ne prévoit pas des salles distinctes pour les personnes blanches et de couleur, à moins que celles-ci ne soient efficacement séparées par une cloison pleine s’étendant du plancher vers le haut à une distance minimale de sept pieds et à moins qu’une entrée séparée soit prévue. »

Floride

Mariage: « Tout mariage entre une personne blanche et une personne nègre ou entre une personne blanche et une personne d’ascendance nègre à la quatrième génération est interdit. »

Cohabitation: « Tout nègre et toute femme blanche, ou tout homme blanc et toute femme nègre qui ne sont pas mariés et qui vivent habituellement ensemble ou occupent la même chambre la même nuit sont punissables d’un emprisonnement ne pouvant dépasser 12 mois ou d’une amende maximale de 500 dollars. »

Éducation: « Les écoles pour enfants blancs et pour enfants nègres doivent être séparées. »

Mississippi

Promotion de l’égalité: « Toute personne qui sera reconnue coupable de l’impression, de l’édition ou de la circulation de tracts ou pétitions recommandant ou présentant au public des informations, des arguments ou des suggestions en faveur de l’égalité sociale ou en faveur du mariage entre blancs et nègres, sera coupable d’un délit et risquera jusqu’à cinq cents dollars d’amende ou six mois de prison. »

Entrées d’hôpital: « Il sera maintenu par les autorités de chaque hôpital et par l’état, pour le traitement des blancs et des patients de couleur, des entrées séparées pour les blancs et pour les patients et les visiteurs de couleur, et de telles entrées seront employées seulement par la race par laquelle elles doivent être employées. »

Prisons: « Le surveillant veillera à ce que les condamnés blancs aient des lieux séparés pour dormir et pour manger de ceux des condamnés nègres. »

Publicités