La deuxième lettre de Jean commence par: « L’ancien, à Kyria l’élue et à ses enfants ».

Il était courant d’écrire aux chrétiennes d’un certain age et occupant une certaine position en commençant par Kuria (qui est dans certaines traductions Kyria) Nous n’avons pas d’équivalence en français.

Kyria (ou kuria) est le féminin de kurios, maître. Le masculin  est traduit dans la Bible par: Seigneur, Dieu, maître, empereur.

Les disciples (= les élèves) sont parfois appelés enfants par leur maître, quel que soit leur age. Dans cette lettre de Jean, le mot enfant désigne des enfants spirituels, (des élèves, c’est à dire des disciples) Les enfants de Kuria sont donc de nouveaux chrétiens, qui dans les faits, peuvent avoir déjà un certain age.

A partir des années 300, un autre vocabulaire sera utilisé envers les anciens qui occupaient une certaine position. (1)

Jean écrira une lettre à cette femme, sans la nommer. Elle commence ainsi:

(2Jean 1:1-5) « L’ancien, à Kyria l’élue et à ses enfants, que j’aime dans la vérité, – et ce n’est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité, – à cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l’éternité: que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité! J’ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père. Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, – non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, -c’est que nous nous aimions les uns les autres ».

Dans le premier verset, kyria, maître, suivi de eklektē, c’est à dire, celle qui est sélectionnée, élue, choisie.

Que signifiait maître exactement à ces époques? Généralement, le maître avait des élèves, c’est à dire des disciples. Souvent, les disciples habitaient chez leur maître et partageaient son quotidien. Le maître, le professeur, le guide, l’enseignant, transmettaient des connaissances à ses élèves et leur apprenait comment en acquérir.

La définition de Kyria-Kuria-Kurios, à partir du dictionnaire de la concordance Stong:

Celui (ou celle) à qui une personne ou une chose appartient, sur quoi il a un pouvoir de décision: maître, seigneur

  1. Celui qui possède et dispose d’une chose
    • Propriétaire; celui qui a contrôle sur une chose, le maître
    • Dans un état : souverain, prince, chef, l’empereur Romain
  2. Titre d’honneur exprimant respect et révérence, par lequel des serviteurs saluent leur maître
  3. Titre donné: Dieu, le Messie

Béréenne attitude

(1) Source: E.A. Mathieson : Pratiques et expériences envers les femmes chrétiennes et juives, selon les papyrus grecs et égyptiens des années 100 à 400 AP JC (A partir d’un article en anglais: Kuria “Lady” in Papyrus Letters)