21 traductions traduisent la Bible entière. Plusieurs traduisent soit l’Ancien testament, soit le nouveau.

(Connaître à l’avance la référence exact du verset recherché est préférable)

Pour voir cette Bible cliquer ici

Selon ce site:

La Bible est une collection de livres et de lettres qui diffère selon le collectionneur; son canon étant souvent fixé par le dogme propre à chaque religion. Bien que la tradition propose certains standards, le nombre, l’arrangement, la dénomination de ses livres, ainsi que la numérotation de ses versets et chapitres ont systématiquement fait l’objet de retouches de la part des traducteurs, faisant en sorte que la correspondance des références bibliques n’est pas toujours assurée d’une version à une autre.
Avoir la possibilité d’examiner d’un simple coup d’œil les citations bibliques dans de nombreuses versions simultanément, permet à chacun de se faire une idée plus juste de ce que voulait nous faire comprendre l’écrivain dans sa langue usuelle, l’hébreu, l’araméen ou le grec.

La numérotation des versets dans la Bible

La première Bible complète en langue française incluant un système de numérotation permettant sa division en chapitres et en versets a été réalisée par Robert Estienne en 1553, sur une traduction d’Olivétan. La division du livre des Psaumes existait cependant depuis bien plus longtemps, puisqu’il s’agit d’une compilation de poèmes et de chants composés par plusieurs personnes en des temps et des lieux différents.
Ce système de numérotation s’est imposé comme norme et est maintenant universellement adopté avec toutefois quelques variantes selon les traducteurs.
En ce qui concerne le livre des Psaumes, une différence apparaît selon que la traduction est effectuée à partir du texte massorétique en langue hébraïque ou à partir de la Septante en langue grecque. La Septante fusionne le Psaume 9 avec le 10 et le Psaume 114 avec le 115 et dédouble les Psaumes 116 et 147. Une autre différence vient du fait que les traducteurs font démarrer leur numérotation soit à partir du texte, soit à partir de la suscription (l’intitulé du psaume), ou encore scindent celle-ci en 2 versets distincts lorsqu’elle est longue, ce qui décale d’autant la numérotation.
Ainsi par exemple, la suscription du Psaume 23 intitulée « Psaume de David » est le 1er verset du Psaume 23 dans la Bible Chouraqui, le 1er verset du Psaume 22 dans la Bible Pastorale de Maredsous, est conservé en tant que suscription dans la Traduction du Monde Nouveau (noté Psaume 23:0), ou encore fait partie intégrante du verset suivant dans la Bible de Jérusalem.

Publicités