La fête selon D.ieu,  extrait d’un article de David Soucat

«trois fois l’an tu me célébreras (tah’og – תחג ) une fête» Exode 23:14-17

«Les jours solennels de l’Éternel (moadei Adonaï – מעדי יהוה), que vous publierez, seront de saintes convocations. Ce sont ici mes jours solennels»  Lévitique 23:2-8

Il y deux mots qui nous intéressent dans ces versets: les mots célébrer et jours solennels.

Le verbe ‘hagag en hébreu signifie: célébrer, fêter, danser jusqu’au vertige.

Le mot mo’ed quant à lui, désigne un temps marqué, particulier, un signal, un lieu saint ou une saison ou encore une solennité, ou lieu de rencontre, tente d’assignation comme dans 1Rois 8:4.

D.ieu nous appelle à célébrer de toute notre force certaines périodes qu’Il a marquées comme des signaux dans Son calendrier divin.

Voici un exemple du genre de célébration que nous devons fêter:

«Et David dansait de toute sa force devant l’Éternel; et David était ceint d’un éphod de lin. Et David et toute la maison d’Israël faisaient monter l’arche de l’Éternel avec des cris de joie et au son des trompettes» 2Samuel 6:14-15

Nous assistons à une manifestation de joie particulièrement intense, proche de l’ivresse du vin nouveau. Cette joie de David, serviteur de l’Eternel, est liée à un évènement précis: la montée de l’Arche de l’Alliance à Jérusalem.

L’Arche de l’Alliance, c’était le coffre dans lequel les tables de la Loi avaient été mises, un des objets les plus sacrés qui a disparu depuis l’époque de la destruction du Premier Temple.

Cette Arche, c’est aussi le symbole de la présence divine, transportée sur le Mont Moria, lieu du sacrifice de Yits’haq, image du Fils. Elle est source de miracle et devant elle se sont ouvertes les eaux du Jourdain (Josué 4:7). Elle est sainteté et la profaner mène à la mort (2Samuel 6:7). Enfin elle renferme la Parole de D.ieu et représente l’alliance éternelle que D.ieu a faite avec le peuple juif:

«Et j’y ai mis l’arche, où est l’alliance de l’Eternel, qu’il a faite avec les fils Israël» 2Chroniques 6:11

Lors de l’inauguration du premier Temple, la joie et l’onction étaient si fortes, que personne ne pouvait plus pénétrer dans l’enceinte du Temple (…)

Début d’un article de David Soucat,  à partir de son site www soucat david net

David donne des cours par correspondance.


(NDLR : Même si l’article va dans le sens de continuer les fêtes de la première alliance, les enseignements dits ‘messianiques’ donnent souvent de très bonnes explications sur plusieurs notions de l’Ancien Testament. Depuis la nouvelle alliance, les apôtres n’ont pas enseigné dans les épitres de continuer les fêtes de la première alliance. Moins encore de christianiser d’autres fêtes païennes existantes. Il n’y avait plus de mois particuliers, de jours particuliers, chaque jour étant devenu particulier. Chaque jour étant devenu un jour de fête)

Béréenne attitude

Publicités