A l’époque de Jésus sur la terre, les élèves partageaient le quotidien de leur maitre. L’intention était de transmettre des connaissances, un savoir, une capacité d’apprendre. Il arrivait que le disciple une fois instruit, dépasse son maître. Ce dernier s’en réjouissait, le but étant atteint et même dépassé. L’élève à son tour, enseignait alors. D’autres maitres auraient pu souhaiter avoir un nom connu,  être  et rester « plus grand » que leurs élèves …

Quel genre de maître Jésus a-t-il été?

Nous retrouvons dans les évangiles, de nombreux exemples du quotidien des disciples auprès de Jésus. Ce dernier souhaitait que ses disciples-élèves apprennent et même … le dépasse.

Jean 14:11-13 Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces œuvres. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Le mot « oeuvres » de façon générale fait référence à un travail quotidien et normal de serviteur. En grec, le Strong 2041: ergon: Travail, tâche, emploi,  acte,  action.

Le verset suivant explique qu’œuvre, dans ce contexte est « demander en son nom », c’est à dire prier.

Un didaskalos, était un professeur, un maître, qui avait des élèves-disciples, les mathetes. Un seigneur (kurios) avait lui des esclaves-serviteurs (doulos) qui travaillaient pour lui.

Dans l’évangile de Matthieu Jésus utilise ces deux relations différentes à la suite comme souvent dans la Bible, deux presque mêmes notions se suivent pour accentuer le poids d’une idée.

Matthieu10:24-25 Le disciple (mathetes) n’est pas plus que le maître (didskalos), ni le serviteur (doulos) plus que son seigneur (kurios). Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur.

Dans un contexte de persécution, l’évangile de Jean donne la même explication que Matthieu : « les autres » (les non-chrétiens) ne font pas la différence entre maître et élève(s) et ils persécutent ou persécuteront les deux.

Jean15:20-21 Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur (doulos) n’est pas plus grand que son maître (kurios). S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.

  • Nous ne sommes plus des serviteurs mais des amis car nous savons ce que fait notre maître

Quelques lignes auparavant, dans le même chapitre de l’évangile de Jean, Jésus venait de souligner que nous n’étions pas ses « doulos », ses serviteurs mais ses amis. Bien que dans la même phrase, Jésus donne un ordre : aimer comme Jésus nous aime. Jésus se place en tant qu’élève de son Père. Il a appris et il a transmis aux disciples tout ce qu’il a appris de son maître: Dieu.

Jean15:12-17 C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs (doulos), parce que le serviteur (doulos) ne sait pas ce que fait son maître (kurios); mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

Serviteur de tous, enseigné par Christ

Dans l’évangile de Matthieu Jésus dira:  n’appelez personne sur terre, maître, car un seul est votre maître: Christ. N’appelez personne sur terre père, car un seul est votre père, celui qui est dans les cieux.

Béréenne attitude

Publicités