La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. Que chacun examine ses pensées. Il les trouvera toutes occupées au passé ou à l’avenir. Peu d’amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu’il n’y est pas. Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement. (Proverbe 32: 27-43)

Voulez-vous qu’on croie du bien de vous ? N’en dites point ! Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle. Curiosité n’est que vanité. Le plus souvent, on ne veut savoir que pour en parler. L’Etat est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves. Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le coeur des hommes. Je veux connaître les pensées de Dieu; tout le reste n’est que détail. (Psaumes 151:18-24)

PS : écrit le 2 avril

Hier, nous étions le 1er avril. Le blog en a profité pour faire un petit test envers les lecteurs : Peut-on faire avaler n’importe quoi, en mettant une référence biblique dans une phrase ? Le Proverbe 32 et le Psaume 151 n’existent pas. Ces phrases sont des citations de Pascal et d’Einstein prisent au hasard dans un site de citations. Avec de vraies références et donc de vrais versets sortis de La Bible, on arrive déjà à faire dire à la Bible pas mal de choses qu’elle ne dit pas.

Publicités