Pour fêter la Pâque, la sortie de l’esclavage d’Égypte, l’ensemble des hébreux  (des circoncis) du monde entier, c’est à dire de toute la dispersion,  se rendaient pour plusieurs jours à Jérusalem.

  • (Jean 11:55 La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem….)
  • (Jean 12:20 Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés (à Jérusalem) pour adorer pendant la fête …)
  • (Luc 2:41 Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque.)
  • (Actes 2:5et10 Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel. Juifs de naissance ou par conversion)

Cette fête comportait : – un jour de préparation – un repas particulier – un mouton immolé, c’est à dire  sacrifié (l’immolation ne se fait pas forcement par le feu) – une veillée pour lire et chanter les textes et expliquer aux enfants la sortie du peuple hébreu de son esclavage en Égypte, afin que les enfants puissent transmettre cette fête et sa signification à leurs enfants – les jours suivants, les hébreux mangeaient du pain sans levain.

Au fil des générations, les hébreux ont pris différentes habitudes pour célébrer cette fête.

  • Jésus annoncé par les prophètes

Jésus venait de parcourir en long et en large les villes de la région. Beaucoup de personnes maintenant le connaissaient et le suivaient.

Dans les passages suivants,  les événements annoncés par les prophète plus de 500 ans  avant la venue de Jésus sont en relief. Les disciples sur le moment ne comprenaient pas encore l’ensemble des  enseignements de Jésus et qui il était réellement et moins encore sa mission.  C’est seulement après sa résurrection, que Jésus leur a ouvert les yeux (l’intelligence) en leur donnant le Saint-Esprit et à partir de là, les disciples réalisèrent tout ce qui concernait Jésus dans les écritures (l’Ancien Testament).  Le Nouveau Testament n’existait bien sur pas encore, lorsque Jésus était sur la terre.

  • (Luc24:45  Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures)
  • (Jean10:9 et 21-23  Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts. (…) Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.)
Matthieu ou Marc ou Luc Jean
Arrivée de Jésus à Jérusalem
Luc 35 Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin.  Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts !  Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples.  Et il répondit : Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront ! Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux.  Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts;  ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée. Jean 12 Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem,  prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël !


Jésus trouva un ânon, et s’assit dessus, selon ce qui est écrit :  Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d’une ânesse.


Ses disciples ne comprirent pas d’abord ces choses; mais, lorsque Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent qu’elles étaient écrites de lui, et qu’ils les avaient accomplies à son égard.


Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage;  et la foule vint au-devant de lui, parce qu’elle avait appris qu’il avait fait ce miracle. Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres : Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui. Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête,  s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus.  Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus. Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.  En vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.  Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.  Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-je ?. Père, délivre-moi de cette heure ?. Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure.  Père, glorifie ton nom ! Et une voix vint du ciel : Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore. La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c’était un tonnerre. D’autres disaient : Un ange lui a parlé.  Jésus dit : Ce n’est pas à cause de moi que cette voix s’est fait entendre; c’est à cause de vous.  Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.  Et moi, quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai tous les hommes à moi. En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir.-


La foule lui répondit : Nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement; comment donc dis-tu : Il faut que le Fils de l’homme soit élevé ? Qui est ce Fils de l’homme ?


Jésus leur dit : La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point : celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux.


Malgré tant de miracles qu’il avait faits en leur présence, ils ne croyaient pas en lui,  afin que s’accomplît la parole qu’Esaïe, le prophète, a prononcée : Seigneur, Qui a cru à notre prédication ? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ?


Aussi ne pouvaient-ils croire, parce qu’Esaïe a dit encore :  Il a aveuglé leurs yeux; et il a endurci leur coeur, De peur qu’ils ne voient des yeux, Qu’ils ne comprennent du coeur, Qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.  Esaïe dit ces choses, lorsqu’il vit sa gloire, et qu’il parla de lui (de Jésus).


Cependant, même parmi les chefs, plusieurs crurent en lui; mais, à cause des pharisiens, ils n’en faisaient pas l’aveu, dans la crainte d’être exclus de la synagogue.  Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu.
Le temple, un super-marché ?
Matthieu 21 Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons.


Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.


Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et


des enfants qui criaient dans le temple : Hosanna au Fils de David !  Ils lui dirent : Entends-tu ce qu’ils disent ? Oui, leur répondit Jésus. N’avez-vous jamais lu ces paroles : Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle ?


Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit.

Jean 2 La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables;  et il dit aux vendeurs de pigeons : Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.


Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit : Le zèle de ta maison me dévore. Les Juifs, prenant la parole, lui dirent : Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte ?


Jésus leur répondit : Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras ! Mais il parlait du temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite.


Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait. Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rendît témoignage d’aucun homme; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme …

Béréenne attitude

Publicités