Jésus dira qu’il laisse sa Paix mais aussi qu’il n’apporte pas la paix.

Il y aurait deux termes différents dans la langue araméenne.  Un pour parler de la paix ‘dans sa maison’ (dans son coeur) et un deuxième pour parler de paix avec ‘les autres’, notamment les autorités  politiques, économiques, religieuses. Dans le contexte de l’Évangile, les relations avec les responsables romains et hébreux, mais aussi, avec les hébreux et les païens en tant que peuple.

eirene (paix en grec) est la traduction de l’hébreu shalom et signifie dans l’Ancien Testament : de la nourriture en abondance, la santé, beaucoup d’enfants, etc : la paix pour soi-même et notre famille (maison). Lorsque Dieu est en paix avec son peuple, Dieu le bénit, Dieu le fait prospérer.

Dans le Nouveau Testament, dans la Nouvelle Alliance, depuis la venue de Jésus sur la terre, la paix peut se comprendre par être en paix avec Dieu, par Christ, car Jésus en a payé le prix.

Romains 5:1 Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,

Et donc aussi être en paix avec soi-même, ne plus être esclave du péché, avoir une paix intérieure, intime, entre Dieu et soi.

Colossiens 1:20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

Ce mot ‘paix’ n’a pas d’équivalent en grec, en latin ou en français.  Shlama en araméen, shalom en hébreu,  est traduit en grec par eirene et se retrouve par exemple dans ce contexte.

Jean14:27 Je vous laisse la paix (shlama), je vous donne ma paix (shlama). Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

shlama-shyana

En araméen, la paix pourrait aussi se dire : shayna qui serait en hébreu … ? Cette paix serait envers l’extérieur et plutôt politique. Elle concernerait les relations entre les chrétiens et les païens grecs et romains et premièrement au milieu du peuple hébreux.

Matthieu10:34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix (shayna) sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix (shayna), mais l’épée.

Dans ces passages, Jésus est en train de parler du témoignage, de l’annonce du royaume, qui dérange les autres aux points de faire passer ceux qui annoncent l’évangile devant les tribunaux. Paix en grec traduirait ici l’araméen shayna :

Luc12:51 Pensez-vous que je sois venu apporter la paix (shayna) sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division.

Un seul mot grec (eirene) serait donc utilisé pour traduire deux mots araméens différents : shayna et shlama. L’araméen était la langue courante en Orient, l’une des langues très probablement utilisée régulièrement par Jésus et les apotres.

Dans de rares passages, deux mots différents sont utilisés pour parler de paix. Il semblerait qu’ils traduisent, l’un shayna et  l’autre shlama mais nous avons les textes en grec et non pas en araméen.

1Thessaloniciens5:3 Quand les hommes diront: Paix et sûreté !  alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. (Quand les hommes diront: Paix et tranquillité! … ) (Quand les hommes diront: paix et sécurité! …)

Dans cet autre passage, l’épée représente une force capable de ravager. Paix dans le verset suivant correspondrait à shayna:

« je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée ».

Dans ce contexte, l’annonce de l’évangile est puissante : une force capable de ravager : l’épée de la Parole.  Le contraire va dans le sens de ne pas s’exprimer, de passer sous silence, c’est à dire de ne pas témoigner de l’évangile du royaume et plus loin de renier Jésus, de taire la bonne nouvelle du royaume (de l’évangile).

Contexte de Matthieu

Matthieu10:34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix (shayna) sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même; car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.

Contexte de Luc

Luc12:51 Pensez-vous que je sois venu apporter la paix (shayna) sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits. Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre. Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? Cependant, aucun d’eux n’est oublié devant Dieu. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu; mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.  Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné. Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz; car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.

Béréenne attitude

Source: blog d’une association pour le soutient des catholiques romains persécutés dans le monde: aide à l’Eglise en détresse, bulletin n° 6 page 4. Article d’Edouard-M. Gallez, à partir du site : www aed-france org :  (téléchargez le bulletin d’octobre 2014 pour visualiser le bulletin de septembre) (Edouard-M. Gallez ne cite pas ses sources)

Publicités