Le jour du jugement arrivera quoi que l’on fasse, quoi que l’on prie. Par contre, nous avons une assurance pour ce jour là.

  • Tite 3 Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre  Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.
  • 1 Jean 4:7-21 Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas? Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.
  • Romains 8:13- 39 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption par lequel nous crions: Abba! Père! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui. J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps. Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance: ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables; et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints (des chrétiens).
    • Nous savons, du reste, que
    • toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
    • Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses?

Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

    • Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous,
    • comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?
    • Qui accusera les élus de Dieu?
    • C’est Dieu qui justifie!
    • Qui les condamnera?
    • Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!
    • Qui nous séparera de l’amour de Christ?
      • Sera-ce la tribulation,
      • ou l’angoisse,
      • ou la persécution,
      • ou la faim,
      • ou la nudité,
      • ou le péril,
      • ou l’épée?
    • selon qu’il est écrit: C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés Car
    • j’ai l’assurance que
      • ni la vie
      • ni les anges
      • ni la mort
      • ni les dominations
      • ni les choses présentes
      • ni les choses à venir
      • ni les puissances
      • ni la hauteur
      • ni la profondeur
      • ni aucune autre créature
    • ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.
  • Résumé de Colossiens 1 Vous porterez comme fruit toutes sortes d’œuvres bonnes et vous ferez des progrès dans la connaissance de Dieu. Dieu vous fortifiera pleinement pour que vous puissiez tout supporter et persévérer jusqu’au bout et cela avec joie. Il nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a fait passer dans le Royaume de son Fils bien-aimé. Nous sommes délivrés, car nous avons reçu le pardon des péchés. Car c’est en Jésus-Christ que les choses ont toutes été créées : autorités, puissances. Et c’est par lui qu’il a voulu réconcilier avec lui-même l’univers tout entier en instaurant la paix par le sang que son Fils a versé sur la croix. MAINTENANT, Dieu vous a réconciliés avec lui par le sacrifice de son Fils qui a livré à la mort son corps humain, pour vous faire paraître saints, irréprochables et sans faute devant lui. ( Devant Dieu, Le Père) demeurer dans la foi ; elle est le fondement sur lequel vous avez été établis Tenez-vous y fermement sans vous laisser écarter de l’espérance qu’annonce l’Évangile

Béréenne attitude

Publicités