L’ancienne alliance a pris fin à la mort de Jésus à la Croix et sa résurrection. L’ancienne alliance est l’alliance passée avec Moïse. Elle a commencé dans l’ancien testament, à partir de l’entrée du peuple hébreu dans le pays promis. Auparavant, Dieu avait déjà fait des promesses, Dieu avait déjà passé des alliances avec Adam, Noé et Abraham par exemple. Jésus a instauré la nouvelle alliance, à La Pâque, lors de la distribution de la coupe, juste avant de se faire arrêter puis crucifier.

  • Depuis la mort de Jésus à la croix et sa résurrection, une nouvelle alliance a commencé.

Alliance peut se dire aussi testament. C’est pourquoi, les écrits de la Bible avant Jésus s’appellent l’ancien testament, (=l’ancienne alliance) et dès la naissance de Jésus, les écrits de la Bible sont rassemblés sous le terme : nouveau testament car l’alliance a été renouvelée. Lorsque Jésus était sur la terre, c’était une période spéciale, entre les deux alliances. Plusieurs fois, le nouveau testament explique les différences entre la première et la deuxième alliance, entre l’ancien et le nouveau testament, tout particulièrement l’épitre (la lettre) aux Hébreux.

Résumé

(Voir les références, après le petit tableau) (L’important n’est pas ce petit tableau mais la lettre aux Hébreux)

Essentiellement selon la lettre aux Hébreux Ancienne alliance Nouvelle alliance
L’essentiel, le point le plus important de la Nouvelle Alliance Avant: Aaron, fils de Lévi, prêtre-sacrificateur du temple (tabernacle), puis ses enfants de générations en générations. Jésus-Christ prêtre-sacrificateur du temple de Dieu dans le royaume des cieux (comme Melchisedek)
Le point de départ Par la mort d’animaux, les enfants d’Israël n’étaient pas punis de mort Par sa mort à la Croix Jésus a détruit celui qui avait le pouvoir de la mort: le diable
Vue d’ensemble Le sacerdoce lévitique, le service au temple fait par la tribu de Lévi d’offrir des animaux était le moyen d’enlever les péchés du peuple Jésus-Christ est ce moyen dans la nouvelle alliance, Christ a été offert une seule fois pour ôter les péchés
Les alliances La première alliance était insuffisante, incomplète, partielle. Elle était comme le dessin, l’ébauche, comme un échantillon de la réelle alliance qui allait venir La nouvelle alliance est parfaite, complète et même excellente
Les sacrificateurs, les prêtres Les sacrificateurs-prêtre (fils de la tribu de Lévi et d’Aaron, ceux qui avaient le sacerdoce lévitique) faisaient sans cesse des sacrifices pour le pardon des péchés.  Ils servaient d’intermédiaires (de médiateurs) entre Dieu et les hommes pour le pardon des péchés Jésus s’est sacrifié une fois pour toute, afin de nous délivrer définitivement du péché. Jésus est l’unique intermédiaire (médiateur) entre Dieu et les hommes pour le pardon des péchés
Les oints Seuls les prophètes avaient le Saint-Esprit et souvent les rois et les sacrificateurs-prêtres Tous les chrétiens ont le Saint-Esprit, tous les chrétiens sont oints, tous les chrétiens se pardonnent les uns les autres, et demandent à Dieu de pardonner ceux qui nous offense
Le peuple Dieu était le Dieu du peuple d’Israël (des circoncis) Dieu est le Dieu des chrétiens peu importe leur pays, leur origine, peu importe les pratiques et les croyances de leur famille
La promesse de Dieu pour son peuple La prospérité, une nombreuse descendance, la santé, etc La vie Éternelle, le pardon des péchés, le salut gratuit pour les chrétiens, la vie en abondance, la paix intérieur, la joie parfaite, etc
Le temple Un tabernacle (un temple) fait de mains d’hommes Un tabernacle (un temple) véritable dressé par le Seigneur « dans les cieux »
Les offrandes à Dieu Il était nécessaire d’avoir quelque chose à offrir à Dieu Il n’y a plus besoin d’offrir quelque chose sur l’autel. Par contre, nous offrons notre vie entière et plus seulement une partie de notre temps et plus seulement une partie de nos « récoltes » mais l’entier de nous-même
L’autel L’autel recevait les offrandes et les sacrifices Il n’y a plus d’offrande et de sacrifice pour le pardon des péchés, depuis la nouvelle alliance, puisque Jésus s’est fait l’agneau du sacrifice. Il n’y a donc plus d’autel pour recevoir des sacrifices
La loi Le sacerdoce lévitique, le service au temple de la tribu des enfants de Lévi (d’Aaron), la loi qui y correspond Les instructions données à Moise nous ont menés à Christ
Le Sabbat L’homme se reposait de ses œuvres chaque 7ème jour (et Dieu se reposait constamment de ses œuvres, depuis le 7ème jour. Dieu n’a pas repris le travail le 8ème jour) Christ est maitre du Sabbat. L’homme entre dans le repos de Dieu et se repose constamment de ses œuvres.
La dîme Elle était envers des hommes mortels Elle est envers celui qui est vivant : Jésus
Le sacrifice Des sacrifices d’agneaux et d’autres animaux Jésus s’est fait notre sacrifice, notre agneau

Ancienne et nouvelle alliance

Essentiellement selon la lettre aux Hébreux Ancienne alliance Nouvelle alliance
Les sacrificateurs, les prêtres Les sacrificateurs (prêtres-fils des lévites-et d’Aaron) faisaient sans cesse des sacrifices pour le pardon des péchés.

ils servaient d’intermédiaires, de médiateurs entre Dieu et les hommes

Jésus s’est sacrifié une fois pour toute, afin de nous délivrer définitivement du péché

Jésus est l’unique intermédiaire (médiateur) entre Dieu et les hommes


1Thimothée2:5-6 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous.

Hébreux 2:17 C’est pourquoi il a fallu qu’il fût semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain Sacrificateur miséricordieux, et fidèle dans les choses [qui doivent être faites] envers Dieu, pour faire la propitiation pour les péchés du peuple.

Hébreux 7:16-28 Qui n’a point été fait [Sacrificateur] selon la Loi du commandement charnel, mais selon la puissance de la vie impérissable. Car [Dieu] lui rend [ce] témoignage : tu es Sacrificateur éternellement, (Jésus est le sacrificateur pour toujours) selon l’ordre de Melchisédech.

NDLR: Selon, la suite, la continuité des sacrificateurs comme Melchisédek, et non pas selon la suite la continuité des sacrificateurs comme Aaron

Hébreux 10:10 c’est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.

Hébreux 7 : 11  et versets suivants: Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c’est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu’était-il encore besoin qu’il parût un autre sacrificateur selon l’ordre (en grec taxis, la lignée) de Melchisédek, et non selon l’ordre (en grec taxis, la lignée) d’Aaron ?

Lettre aux Hébreux, suite: Or il se fait une abolition du commandement qui a précédé, à cause de sa faiblesse, et parce qu’il ne pouvait point profiter. (…) Et quant aux Sacrificateurs, il en a été fait plusieurs, à cause que la mort les empêchait d’être perpétuels. Mais celui-ci, parce qu’il demeure éternellement, il a une Sacrificature perpétuelle. C’est pourquoi aussi il peut sauver pour toujours ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux. Or il nous était convenable d’avoir un tel souverain Sacrificateur, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et élevé au-dessus des cieux ; Qui n’eût pas besoin, comme les souverains Sacrificateurs, d’offrir tous les jours des sacrifices, premièrement pour ses péchés, et ensuite pour ceux du peuple, vu qu’il a fait cela une fois, s’étant offert lui-même. Car la Loi ordonne pour souverains Sacrificateurs des hommes faibles ; mais la parole du serment qui a été fait après la Loi, [ordonne] le Fils, qui est consacré pour toujours.

Le point de départ Par la mort d’animaux, les enfants d’Israël n’étaient pas punis de mort Par sa mort à la Croix Jésus a détruit celui qui avait le pouvoir de la mort: le diable

Hébreux 2 :14 Par sa mort Jésus détruisît celui qui avait l’empire (la puissance/le pouvoir) de la mort, c’est-à-dire, le diable

Vue d’ensemble Le sacerdoce lévitique, le service au temple fait par la tribu de Lévi d’offrir des animaux était le moyen d’enlever les péchés du peuple Jésus-Christ est ce moyen dans la nouvelle alliance, Christ a été offert une seule fois pour ôter les péchés
Les alliances La première alliance était insuffisante, incomplète, partielle. Elle était comme le dessin, l’ébauche, comme un échantillon de la réelle alliance qui allait venir La nouvelle alliance est parfaite, complète et même excellente
Les sacrificateurs, les prêtres Les sacrificateurs-prêtre (fils de la tribu de Lévi et d’Aaron, ceux qui avaient le sacerdoce lévitique) faisaient sans cesse des sacrifices pour le pardon des péchés. Ils servaient d’intermédiaires (de médiateurs) entre Dieu et les hommes pour le pardon des péchés Jésus s’est sacrifié une fois pour toute, afin de nous délivrer définitivement du péché. Jésus est l’unique intermédiaire (médiateur) entre Dieu et les hommes pour le pardon des péchés

1Pierre3:18 Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit

Lettre aux Hébreux, suite: C’est pourquoi il (Jésus) est Médiateur du Nouveau Testament (de la nouvel alliance), afin que la mort intervenant pour la rançon des transgressions qui étaient sous le premier Testament (alliance), ceux qui sont appelés reçoivent [l’accomplissement] de la promesse [qui leur a été faite] de l’héritage éternel. Car où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur intervienne. Parce que c’est par la mort du [testateur] qu’un testament est rendu ferme, vu qu’il n’a point encore de vertu durant que le testateur est en vie. C’est pourquoi le premier [testament] lui-même n’a point été confirmé sans du sang. Car après que Moïse eut récité à tout le peuple tous les commandements selon la Loi, ayant pris le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau et de la laine teinte en pourpre, et de l’hysope, il en fit aspersion sur le Livre, et sur tout le peuple; En disant : c’est ici le sang du Testament, lequel Dieu vous a ordonné [d’observer]. Il fit aussi aspersion du sang sur le Tabernacle, et sur tous les vaisseaux du service. Et presque toutes choses selon la Loi sont purifiées par le sang; et sans effusion de sang il ne se fait point de rémission. Il a donc fallu que les choses qui représentaient celles qui sont aux cieux, fussent purifiées par de telles choses, mais que les célestes le [soient] par des sacrifices plus excellents que ceux-là. Car Christ n’est point entré dans les lieux Saints faits de main, qui étaient des figures correspondantes aux vrais, mais il [est entré] au Ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. Non qu’il s’offre plusieurs fois lui-même, ainsi que le souverain Sacrificateur entre dans les lieux Saints chaque année avec un autre sang; . (Autrement il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la fondation du monde) mais maintenant en la consommation des siècles il a paru une seule fois pour l’abolition du péché, par le sacrifice de soi-même. Et comme il est ordonné aux hommes de mourir une seule fois, et qu’après cela [suit] le jugement. De même aussi Christ ayant été offert une seule fois pour ôter les péchés de plusieurs, apparaîtra une seconde fois sans péché à ceux qui l’attendent à salut.

Lettre aux Hébreux, suite:  Mais maintenant [notre souverain Sacrificateur] a obtenu un ministère d’autant plus excellent, qu’il est Médiateur d’une plus excellente alliance, qui est établie sous de meilleures promesses. Parce que s’il n’y eût eu rien à redire dans la première, il n’eût jamais été cherché de lieu à une seconde. (…) En disant une nouvelle [alliance], il envieillit la première : or, ce qui devient vieux et ancien, est près d’être aboli.

Les oints Seuls les prophètes avaient le Saint-Esprit et souvent les rois et les sacrificateurs-prêtres Tous les chrétiens ont le Saint-Esprit, tous les chrétiens sont oints, tous les chrétiens se pardonnent les uns, les autres et demandent à Dieu de pardonner aux autres

Colossiens 1:19-23a Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints (=sacrés, = consacrés, =oints, = mis à part) irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu

Le peuple Dieu était le Dieu du peuple d’Israël (des circoncis) Dieu est le Dieu des chrétiens peu importe leur pays, leur origine, les croyances de leur famille

NDLR: Israël n’est plus seulement constitué des fils d’Abraham selon le sang (sa descendance physique) mais des fils selon sa foi (sa descendance spirituelle), bien que déjà dans la première alliance, (dans l’ancien testament), plusieurs que Dieu considéraient comme faisant partie de son peuple, n’étaient pas descendant d’Abraham (Néhémie 10:28-Deu 29:14-15-Osée 2:10-11,25) mais avaient été circoncis et inclus dans le peuple de Dieu

Romains 9:6-8 tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas Israël, et bien qu’ils soient la postérité d’Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

Galates 3:6-9 « Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice (le justifia), reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham. Aussi l’Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens (les non- hébreux, les non-israelites, les non-juifs, c’est à dire, les non-circoncis) par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi! Ainsi, ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.

Romains 2:28-29  » Le juif (le réel juif), ce n’est pas celui qui en a les apparences; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le juif, c’est celui qui l’est intérieurement; et la circoncision, c’est celle du coeur (Jérémie 4:4), selon l’Esprit et non selon la lettre.

Colossiens 2:11 c’est en lui (Jésus-Christ) que vous (les chrétiens) avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair.

Romains 9:24-26  » Ainsi il nous a appelés, non seulement d’entre les juifs, mais encore d’entre les païens, selon qu’il le dit dans Osée: J’appellerai mon peuple, celui qui n’était pas mon peuple

1 Pierre 2:9-10 Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde.

Le temple Un tabernacle (un temple) fait de mains d’hommes Un tabernacle (un temple) véritable dressé par le Seigneur, un temple spirituel dans les cieux

Hébreux 8 :1-5 Or l’abrégé de notre discours, [c’est que] nous avons un tel souverain Sacrificateur qui est assis à la droite du trône de la Majesté [de Dieu] dans les Cieux, Ministre du Sanctuaire, et du vrai Tabernacle, que le Seigneur a dressé et non pas les hommes. Or la somme de ce que nous disons, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur qui s’est assis à la droite du trône de la majesté dans les cieux des lieux saints et du vrai tabernacle que le Seigneur a dressé, non pas l’homme.

Hébreux 9:1-14 Le premier tabernacle avait donc des ordonnances touchant le culte divin, et un Sanctuaire terrestre. Car il fut construit un premier tabernacle, appelé le Lieu saint, dans lequel étaient le chandelier, et la table, et les pains de proposition. (…)Le Saint-Esprit faisant connaître par là, que le chemin des lieux Saints n’était pas encore manifesté, tandis que le premier Tabernacle était encore debout, lequel était une figure destinée pour le temps d’alors; Durant lequel étaient offerts des dons et des sacrifices; qui ne pouvaient point sanctifier la conscience de celui qui faisait le service, Ordonnés seulement en viandes, en breuvages, en diverses ablutions, et en des cérémonies charnelles, jusqu’au temps que cela serait redressé. Mais Christ étant venu [pour être] le souverain Sacrificateur des biens à venir, par un plus excellent et plus parfait tabernacle, qui n’est pas un [tabernacle] fait de main, c’est-à-dire, qui soit de cette structure, Il est entré une fois dans les lieux Saints avec son propre sang, et non avec le sang des veaux ou des boucs, après avoir obtenu une rédemption éternelle.

Les offrandes à Dieu Il était nécessaire d’avoir quelque chose à offrir à Dieu Il n’y a plus besoin d’offrir quelque chose sur l’Autel. Par contre, nous offrons notre vie entière et plus seulement une partie de notre temps et plus seulement une partie de nos « récoltes » mais l’entier de nous-même
L’autel L’autel recevait les offrandes et les sacrifices Comme il n’y a plus de sacrifice et d’offrande, il n’y a plus d’autel depuis la nouvelle alliance

Hébreux 8 :1-5 (suite) Car tout souverain sacrificateur est établi pour offrir des dons et des sacrifices ; c’est pourquoi il était nécessaire que celui-ci aussi eût quelque chose à offrir. Si donc il était sur la terre, il ne serait pas sacrificateur, puisqu’il y a ceux qui offrent des dons selon la loi, lesquels servent la figure et l’ombre des choses célestes : comme Moïse, quand il allait construire le tabernacle

La loi La loi était l’ombre, l’esquisse, l’ébauche, le dessin de la réalité, un échantillon de la réalité Les instructions données à Moise nous ont menés à Christ

Hébreux 10 1 et 9 Car la Loi ayant l’ombre des biens à venir, et non la vive image des choses, ne peut jamais par les mêmes sacrifices que l’on offre continuellement chaque année, sanctifier ceux qui [s’y] attachent. (…) Il ôte [donc] le premier, afin d’établir le second.

Voir ce que dit Paul aux Galates à ce sujet

NDLR: Les autres points sont développés dans des articles particuliers

La lettre aux hébreux

Du premier au dernier chapitre, tant de choses encore pourraient être soulevées, relevées. Ce n’est qu’un survol des figures de l’ancienne alliance et de leur signification dans la nouvelle essentiellement dans l’épitre aux hébreux. (Figures, dans le sens : symboles, représentations, préfigurations, archétypes, ombres, etc voir cet article) Le mieux est de lire l’ensemble de l’épitre aux hébreux afin de tout avoir et non pas juste quelques échantillons de la richesse de ce livre de la bible. Le mieux est d’aller à la source, à la source compète. La lettre aux hébreux a été écrite peu après la résurrection de Jésus-Christ. Nous ne sommes pas certains que Paul en soit l’auteur et plusieurs fois le pluriel est utilisé … donc il y aurait plusieurs auteurs à la fois

Généralement Paul écrit avec d’autres, comme Timothée, (Philippiens1Thessaloniciens2Thessaloniciens2Corinthiens – ) Sosthène (1Corinthiens) Tertius (Romains) ou Silvain (- 1Thessaloniciens2Thessaloniciens -etc )

Il se pourrait aussi qu’Appolos ait écrit la lettre aux hébreux.

L’essentiel

Comme écrit en introduction, le plus important, la totalité, l’essentiel de ce chapitre est selon son auteur, dans ce verset. Plusieurs traductions françaises d’Hébreux 8:1

Héb 8:1 Le point capital de ce qui vient d’être dit (Seg21) Or la somme (la totalité) de ce que nous disons (Dar) Or l’abrégé de notre discours (Mar)
C’est que nous avons un grand-prêtre (Seg21) C’est que nous avons un souverain Sacrificateur (Dar) C’est que nous avons un souverain Sacrificateur (Mar)
qui siège dans le ciel à la droite du trône du Dieu suprême (Sem) qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans le ciel (Seg) qui est assis à la droite du trône de la Majesté [de Dieu] dans les Cieux (Mar)
Il y accomplit le service du grand-prêtre dans le sanctuaire, c’est-à-dire dans le véritable tabernacle, dressé non par des hommes, mais par le Seigneur (Sem) (et) ministre des lieux saints et du vrai tabernacle que le Seigneur a dressé, non pas l’homme (Dar) et accomplit son service dans le sanctuaire, dans le véritable tabernacle, celui qui a été dressé par le Seigneur et non par un être humain (Seg21)

Pierre écrit aussi dans sa première épitre:

1Pierre 3 :18-22 Christ aussi a souffert, et ce une fois pour toutes, pour les péchés. Lui le juste, il a souffert pour des injustes afin de vous conduire à Dieu. Il a souffert une mort humaine, mais il a été rendu à la vie par l’Esprit (…) la résurrection de Jésus Christ, qui est à la droite de Dieu, depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.

Béréenne attitude

(L’important n’est pas ce petit résumé mais la lettre aux Hébreux elle-même)

Articles connexes

Publicités