Ci-dessous les extraits contenant le terme prophète, au chapitre 14 de la première lettre aux Corinthiens dans 4 traduction de la Bible différentes:

Seg1910 Martin Semeur Seg21
3 Celui qui prophétise, (…) les édifie, les exhorte, les console celui qui prophétise, édifie, exhorte et console les hommes [qui l’entendent Mais celui qui prophétise aide les autres à grandir dans la foi, les encourage et les réconforte. Celui qui prophétise,(…) les édifie, les encourage, les réconforte
5 Je désire que (…) tous (…) vous prophétisiez. Je désire bien que vous (…) tous (…)vous prophétisiez Je (…)préférerais que vous prophétisiez. Je désire que vous (…) tous (…)prophétisiez.
20 Frères (…) à l’égard du jugement, soyez des hommes faits. Mes frères (…) par rapport à la prudence, soyez des hommes faits. Mes frères (…) dans le domaine du jugement, montrez-vous des adultes. Frères et sœurs (…) par rapport au raisonnement, soyez des adultes.
23-24 Si donc, dans une assemblée de l’Église entière (…) si tous prophétisent, et qu’il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous, Si donc toute l’Eglise s’assemble en un [corps](…) Mais si tous prophétisent, et qu’il entre quelque infidèle, ou quelqu’un du commun, il est convaincu par tous, et il est jugé de tous. En effet, imaginez que l’Eglise se réunisse tout entière (…)Si (…) tous prophétisent et qu’il entre un visiteur incroyant ou un homme quelconque, ne se sentira-t-il pas convaincu de péché et sa conscience ne sera-t-elle pas touchée? Si donc, alors que l’Eglise entière est rassemblée(…) si tous prophétisent et qu’un non-croyant ou un simple auditeur entre, il est convaincu de péché par tous, il est jugé par tous;
26 Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation … Que sera-ce donc, mes frères? c’est que toutes les fois que vous vous assemblerez, selon que chacun de vous aura ou un Psaume, ou une instruction … Comment donc agir, mes frères? Lorsque vous vous réunissez, l’un chantera un cantique, l’autre aura une parole d’enseignement, un autre une révélation … Que faire donc, frères et sœurs? Lorsque vous vous réunissez, chacun [de vous] peut apporter un cantique, un enseignement, une révélation …
29 Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent Et que deux ou trois prophètes parlent, et que les autres en jugent Quant à ceux qui prophétisent, que deux ou trois prennent la parole et que les autres jugent ce qu’ils disent Quant aux prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres évaluent leur message.
31a vous pouvez tous prophétiser successivement, vous pouvez tous prophétiser l’un après l’autre vous pouvez tous prophétiser à tour de rôle vous pouvez tous prophétiser l’un après l’autre
31b afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. afin que tous apprennent, et que tous soient consolés. afin que tous soient instruits et stimulés dans leur foi. afin que tous soient instruits et que tous soient encouragés.
Seg1910 Martin Semeur Seg21

Selon la lettre que Paul et Sosthène, le responsable de la synagogue de la très grande ville de Corinthe, avaient rédigée à l’attention des chrétiens de cette même ville, chacun dans l’assemblée prophétise.

Selon le chapitre 14, le prophète instruit, édifie, aide les autres à grandir dans la foi, exhorte, console, encourage, réconforte. Tous peuvent prendre la parole et tous discernent, vérifient, approuvent, s’opposent, désapprouvent, évaluent ce que chacun dit dans l’assemblée.

Au départ, les chrétiens parlaient réellement tous dans les assemblées. Il n’y avait pas une personne parle, et tous les autres écoutent. Les lettres des apotres, les écritures et les évangiles étaient lues à tous. Les lettres que s’écrivaient les chrétiens d’une ville à l’autre étaient lues par la même occasion et propagées dans les différentes villes. (Et certainement encore traduites dans les langues de chacun) Entre deux rassemblements, les chrétiens mangeaient ensemble et partageaient leur nourriture avec les plus pauvres. Ils étaient constamment remplis de l’Esprit et entretenait leur foi par des cantiques. (Selon Éphésiens 5 et Colossiens 3)

Le Nouveau Testament donne de très nombreux exemples de rassemblements informels, sur les places des villes, dans les rues, les maisons, les campagnes et 2 exemples de rassemblement formels. L’un se déroule quelques années après la Pentecôte, il est décrit en Actes 15 et illustre cette façon de faire des citoyens des villes. Les apôtres, les anciens et les frères exposèrent leur point de vue, puis d’un commun accord écrivirent aux chrétiens qui habitaient loin de Jérusalem. Pierre et Paul étaient d’un avis contraire, Jacques a eu le mot de la fin mais il est clairement visible que Jacques n’imposa pas son point de vue mais le proposa. Tous les chrétiens ensemble écrivirent cette lettre. (voir les traductions de la Bible Segond 21 et 1910)

Le deuxième rassemblement formel est justement décrit dans ce chapitre 14 de la lettre aux Corinthiens. (Le petit tableau en début d’article). Ce n’est en fait pas la description d’un rassemblement qui a eu lieu, comme en Actes 15, mais des recommandations lorsque tous les chrétiens d’une ville se rassemblent.

Pierre avait transmis ce qu’il a reçu de Jésus à tous les anciens: « à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie …aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux … Paissez le troupeau de Dieu … en étant les modèles du troupeau … vous qui êtes jeunes, soyez soumis aux anciens. » 1Pierre 1:1 et 1Pierre 5:1-5

Généralement, le terme ancien signifiait avoir un certain age. (Certainement plus de 30 ans). Il signifie aussi: ne pas être un nouveau converti. Ce qui correspond à ce que dit Paul à Timothée, concernant la charge d’évêque: « Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil… » (1Timothée 3:6)

Juger, discerner : diakrino (strong n°1252) :

1 Corinthiens 14:29 que tous les autres évaluent leur message (second 21) que tous les autres (les chrétiens) jugent (discernent) de ce qui est dit dans l’église.

Séparer, faire une distinction, distinguer, préférer. Apprendre par discernement, essayer, décider. Déterminer, donner un jugement, décider dans une discussion. Se retirer, déserter. S’opposer, lutter, soutenir. Etre en désaccord avec quelqu’un, hésiter, douter.

Juger, discerner : anakrino (strong n°350)

1Corinthiens 2:15 celui qui est spirituel discerne (anakrino)toutes choses ; mais lui n’est discerné (anakrino) par personne.

Examiner ou juger : Faire des recherches, examiner, s’enquérir de, scruter, cribler. Juger, estimer, déterminer (l’excellence ou la défectuosité d’une personne ou d’une chose).

Éprouver, examiner : dokimazo (strong n°1381)

1 Thessaloniciens 5:14 frères (…) 5:21 Mais examinez (dokimazo)toutes choses; retenez ce qui est bon

Jean 4:1 Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez(dokimazo), pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Mettre à l’épreuve, examiner, éprouver. Reconnaître comme véritable après examen, juger digne

L’assemblée entière vérifie les enseignements des apôtres

Galates 1:1 et 8 Paul (…) et tous les frères qui sont avec moi, aux Eglises de la Galatie : Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème (= qu’il soit maudit)

Dans ce passage, Paul dit carrément: si moi Paul ou d’autres apôtres se trompaient, jugez ce que nous vous enseignons. Et plus encore: que moi Paul, je sois maudit! A noter, que les anges, c’est à dire, les messagers, ne sont pas forcement non plus « de confiance ».

Actes Des Apôtres 17:10-11 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu’ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce que [Paul et Silas] leur disait était exact.

Ekklesia – ek klesia – hors de

Ceux qui ont rédigé pour la première fois en langue grecque la Bible, La Septante, (uniquement l’Ancien Testament, dans les années 270 av. J.-C) avaient le choix entre plusieurs mots grecs pour parler ‘d’assemblées ». Le mot qui avait été retenu: « ekklesia », correspondait aux rassemblements des citoyens des villes. La langue grecque est très riches et plusieurs mots différents peuvent désigner un rassemblement. Ekklesia a été repris dans le Nouveau Testament par les apôtres et traduit en français soit par église, soit par assemblée. Il avait déjà été repris par les traducteurs de la LXX envers l’ancien testament.

L’évangile transmis dans des écritures: fondement et colonne de la foi.

Ceux qui enseignaient, transmettaient de bouche à oreille les Paroles de Jésus et racontaient tout ce que Jésus avait dit et fait. Très rapidement chacun a pu prendre connaissance de l’enseignement car ce qui se transmettait oralement a été écrit.

Irénée de Lyon et ses coauteurs, vers 180 ap Jésus Christ, livre 3, contre les hérésies: Cet Évangile, ils l’ont d’abord prêché ; ensuite, par la volonté de Dieu, ils nous l’ont transmis dans des Écritures, pour qu’il soit le fondement et la colonne de notre foi.

Paul écrivait encore à Timothée (1Tim 3:15) au tout début de l’église, que l’Eglise de Dieu était la colonne de la vérité. Eglise de Dieu qui bénéficiait encore de l’instruction des apotres (ceux qui avaient été enseignés par Jésus). Ce même 3ème livre d’Irénée explique que les apotres avant d’écrire l’Évangile avaient eu une connaissance et une compréhension parfaite de l’Évangile, une connaissance donnée uniquement à leur génération.

Dans le Nouveau Testament

Éphésiens 2:17-22 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

Et 3:5 Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.

Quelques exemples, parmi les premiers chrétiens
Athanase, en parlant des livres de la Bible, en 367

Ce sont les fontaines du salut, celui qui a soif peut être désaltéré par les Paroles Vivantes qu’ils contiennent. En leur sein, seul la doctrine de la piété est proclamée. Que personne n’en ajoute d’autres, et qu’aucun ne soit pris à l’extérieur d’eux. A leur propos, le Seigneur avait humilié les Sadducéens. Il avait dit: Vous errez, car vous ne connaissez pas les Écritures. (Traduction libre à partir de l’anglais)

Cyrille (387) 4e Catéchèse

N’ajoutez aucune foi à ma simple parole si vous ne recevez des divines Écritures la démonstration de ce que j’avance

Ambroise (397) Lettre XLVIIe

Je regarde comme une grâce quand celui qui lit mes ouvrages, me communique les doutes qu’il peut avoir sur mes opinions.

Jérôme (420) Lettre à Théophile Patriarche d’Alexandrie

Je mets les Apôtres dans un tout autre rang que les écrivains qui les ont suivis. Tout ce que disent les premiers est certain; les derniers errent en diverses choses, car ils sont hommes

Augustin (430) Réfutation de Fauste, Livre II et Lettre à Jérôme

Augustin parlant des divers ouvrages composés après les Apôtres nous dit: «Il faut les lire, non pas pour y ajouter foi comme si nous étions tenus de les croire, mais pour en juger avec liberté».

Les Livres canoniques sont les seuls que je révère au point de croire très-fortement que leurs auteurs n’ont pu se méprendre en rien. Quant aux autres écrivains, quelque distingués qu’ils soient par leur piété et leurs lumières, je ne me fais pas une loi, en les lisant, de juger vrai ce qu’ils avancent, parce qu’ils l’ont cru vrai; mais je n’y défère qu’autant que les autorités des Livres saints, dont ils appuient leurs opinions, me persuadent qu’elles sont conformes à la vérité. Je suis certain que c’est la règle que vous suivez aussi bien que moi».

Béréenne attitude

* Plusieurs dates sont approximatives. Les dates de naissance n’ont pas été reprises.

Sources: François Auguste Alphonse Gonthier, « Petite bibliothèque des pères de l’é̓glise, Volume 1 » (Livre numérique Google)

Athanase a été le patriarche de la ville d’Alexandrie, actuellement grande ville d’Égypte (Afrique) alors qu’elle était la cité la plus grande du monde grec, à l’époque hellénistique. Surnommée le «comptoir du monde», sa population était cosmopolite. Athanase est à la base d’une des 5 ou 6 grandes branches du christianisme: l’Église copte orthodoxe, qui rassemblait tous les chrétiens d’Égypte.

Cyrille était patriarche à Jérusalem

Jérôme de Stridon a traduit la Bible (La Vulgate) en latin à partir du grec et de l’hébreu

Ambroise était évêque de Milan, une très grande ville à l’époque génoise, située à mis chemin entre l’un des plus grand port de la méditerranée de cette époque: Gène (Genova en latin) et de l’autre coté des Alpes, Genève en Suisse (aussi Genova en latin). Ambroise est considéré par les catholiques romains comme l’un des quatre Pères de l’Église d’Occident, avec saint Augustin, Jérôme de Stridon et saint Grégoire le Grand.