L’Église néo-apostolique (ENA) est une Église chrétienne issue en 1863 de l’Église catholique-apostolique. Ceux qui la dirigent sont appelés ‘apôtres’. En 2012, l’Église néo-apostolique est représentée dans plus de 200 pays et compte environ dix millions de membres. Elle est la quatrième Église chrétienne en Allemagne. (Extrait précédent à partir de wikipédia)

  • (Ci-dessous, extrait du texte destiné à la presse à partir du site néo-apostolique)

Un peu d’histoire En réaction aux conséquences de la Révolution Française (1789 – 1793), de nombreux mouvements religieux européens connurent, au début du XIX e siècle, un réveil et une intensification de leur vie spirituelle. Des cercles de prière et d’étude de la Bible se constituèrent dans différentes Églises chrétiennes, notamment dans les Églises catholique romaine, protestante, anglicane et presbytérienne. Des chrétiens emplis de foi implorèrent une nouvelle effusion du Saint – Esprit et un nouvel envoi d’apôtres. Dès 1832, à la suite de prophéties inspirées par le Saint – Esprit, les premiers apôtres et d’autres ministres ecclésiastiques furent appelés à leurs ministères respectifs. En Angleterre, plus précisément à Albury et à Londres, naquirent alors les premières communautés regroupant les tenants de cette nouvelle foi apostolique. La vocation, en 1832, du premier apôtre (John Bate Cardale) fut suivie, jusqu’en 1835, par onze autres vocations. À la fin d’une période de préparation, ces douze apôtres partirent dès 1840 dans le monde pour y proclamer à nouveau l’Évangile. Dès 1863 , l’Église néo – apostolique se développa à partir de ces communautés apostoliques – catholiques. (…)

  • L’Église néo – apostolique en bref

• considère que sa mission consiste à aller à la rencontre de tous les hommes pour leur annoncer l’Évangile de Jésus – Christ, offrir des soins pastoraux et cult iver la communion fraternelle • est gouvernée par Jésus – Christ, par l’intermédiaire d’apôtres vivants ; sa doctrine se fonde sur la Bible. • administre trois sacrements :

  1. le baptême d’eau,
  2. le baptême du Saint – Esprit
  3. la sainte cène.

• place Jésus – Christ en son centre. Le but de la foi est d’être uni avec Jésus – Christ lors de son retour, retour promis par lui. • est une Église ouverte, forte de 10,5 millions de fidèles de par le monde ; elle se finance à l’aide des offrandes librement consenties par ses fidèles. • est la plus grande des Églises libres de Suisse

  • Valeurs et traditions religieuses

L’Église néo – apostolique se fonde sur Jésus – Christ ; avec ses apôtres, elle poursuit l’œuvre de l’Église chrétienne primitive, au sein de laquelle des apôtres avaient aussi continué d’œuvrer par mission de Jésus. L’Église néo – apostolique veut servir de chemin menant à Dieu. La foi néo – apostolique se fonde sur la Bible (pour le français, actuellement : Bible Segond, NEG 1979).

Le saint baptême d’eau, le saint – scellé (c’est – à – dire la dispensation du don du Saint – Esprit par un apôtre) et la sainte cène sont des sacrements de l’Église chrétienne primitive actuellement administrés au sein de l’Église néo – apostolique. Pour mener leur vie, les chrétiens néo – apostoliques se réfèrent à ce commandement de Jésus : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. […] Tu aimeras ton prochain comme toi – même. » Au cours des services divins est cultivée l’attente, dans la joie, du retour de Jésus.

  • Valeurs et activités sociales

Comme le reste des hommes, les membres de l’Église néo – apostolique vaquent à leurs occupations et obligations quotidiennes, et sont confrontés aux joies et aux peines de l’existence humaine. Parce qu’ils ont conscience du fait que la source commune de toute vie est en Dieu, ils portent respect et estime à leurs contemporains, quels que soient leurs origines, leur descendance, leurs conditions de vie, leur religion, leurs maladies ou leurs handicaps. Dans le même ordre d’idées , ils ont le souci de protéger et de conserver la vie humaine, et s’efforcent de léguer aux générations futures un environnement viable. Leur approbation de la vie est portée par leur assurance de la rédemption opérée par Jésus – Christ et de la communion éternelle avec Dieu. Les chrétiens néo – apostoliques sont ainsi intégrés dans la société et déploient librement leur personnalité ; leurs choix de vie relèvent de leur libre arbitre et de leur responsabilité individuelle. Ils assument des responsabilités et accomplissent leurs devoirs, ils s’investissent dans la vie professionnelle et ont des amis et relations tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Église. La pastorale individuelle qui leur est proposée les aide et les conforte au cœur des diverses circonstances auxquelles ils sont confrontés.

Publicités