Par Jean Weber

Exode 32.26, «…Moïse se plaça à l’entrée du camp et dit: «Qui est pour l’Eternel? Qu’il vienne vers moi!» Tous les Lévites se rassemblèrent à ses côtés…».

Le livre du lévitique à deux titres l’un hébreu, l’autre issu du grec. Lorsqu’on les associe cela devient une pensée remarquable. En hébreux, il signifie littéralement «Il appela» issu «lévitique», dont la racine signifie «s’attacher à». Les lévites sont donc : ceux qui sont appelés et s’attachent à Dieu pour le servir. Cette épisode d’Exode confirme combien ils étaient effectivement «attachés à Dieu». Prêts à le servir et à défendre la vérité… Car dans cette histoire, verset 19, c’est Dieu qui est imagé et remplacé par un «veau d’or». Au début de ce chapitre 32.5, il était dit, «…Demain, il y aura une fête en l’honneur de l’Eternel !».

Mais cette fête fut une parodie, nous pourrions dire un blasphème, et nous remarquerons l’expression «demain». Par ailleurs dans la Bible c’est «aujourd’hui» le jour du salut de l’adoration, du service de Dieu, ce n’est pas demain, demain, ne nous appartient pas. Veillons à ne pas nous laisser inviter dans une fête dite en l’honneur de Dieu qui ne serait qu’une fête dédiée à un veau d’or moderne. Aujourd’hui encore nous pourrions dire qu’au travers de ces deux titres du Lévitique, le Hébraïque et le Grec. «Il appelle tous ceux qui s’attachent à Dieu pour le servir». Nous voyons ce qu’il nous reste à faire…

Par Jean Weber :  la Bergerie des Tricasses

Publicités